Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 23:41

SEMAINE DU 2 AU 8 NOVEMBRE 
 

 Gare aux gorilles ! 

 

Un des films les plus diffusés et les plus célèbres du cinéma français, où le réalisateur, pourtant fort connu, Henri Verneuil, s'efface derrière un duo d'acteurs détonant (Belmondo / Gabin) et surtout un dialoguiste de génie, Michel Audiar :  Un singe en hiver, dimanche 3 novembre à partir de 20 heures 50 sur Arte.  

 

Quelques jours après avoir fait l'ouverture du Festival Lumière 2013 de Lyon, en présence de Jean-Paul Belmondo mais aussi de Quentin Tarantino, Un singe en hiver, réalisé en 1962 est diffusé ce dimanche 3 novembre sur Arte. La télévision semblait naguère porter une affection particulière à cette oeuvre, qui faisait alors l'objet de nombreuses diffusions. Mais, noir et blanc oblige, le film, devenu objet patrimonial et partie intégrante d'une culture cinématographique populaire, est depuis quelques années plus rare en début de soirée, et les jeunes générations n'y ont peut-être pas goûté à son bouquet... 


De fleurs, il n'est pourtant pas vraiment question mais plutôt d'alcool, l'action privilégiant une unité de lieu, un imaginaire Tigreville sur la côte normande avec ses quelques rues et surtout ses troquets. Après un flash back, qui est sans aucun doute, la partie la plus faible de l'histoire, nous suivons la rencontre entre deux hommes que tout oppose : un jeune homme, Gabriel Fouquet (Jean-Belmondo, tout droit sorti des films de la Nouvelle Vague de Godard entre autres) et un quasi retraité, Albert Quentin (Jean Gabin, pas encore abonné aux rôles de patriarche ou de vieux bougon qui jalonneront les dernières années de sa carrière) , tenancier d'un hôtel et surtout alcoolique repenti. 

 

Entre les deux hommes, une douce épouse, on retrouve la regrettée Suzanne Flon qui fut  l'un des seconds rôles du cinéma français les plus justes, et à la très longue carrière et qui dans une scène culte, ne fut pas épargnée par les dialogues d'Audiard.  En digne représentante de la bonne morale, elle rappelle aux deux compères et surtout à son mari désireux de repartir en pensée vers les rives du mythique fleuve chinois Yang tsé kiang, les vertus de l'abstinence. Mais l'amitié naissante entre les deux hommes et aussi entre les deux acteurs (dont les historiens du cinéma se plaisent à rappeler qu'après s'être splendidement ignorés au début du tournage finirent par nouer de solides liens grâce à leur amour commun du sport) aura raison des mises en garde de la bonne Suzanne et aussi des prérogatives du ministère de la Santé qui vit, dans certains passages du film, une apologie de la consommation d'alcool. 


Etrange condamnation quand on revoit le film dans son intégralité, car son dénouement à la fois triste et mélancolique, paraît surtout s'apparenter à une brusque gueule de bois, une fois éteints les feux d'artifice de l'ivresse. Une manière de rappeler que les plus beaux moments sont peut-être de simples parenthèses dans une existence ? 

Un vieux film en noir et blanc... promis à une seconde jeunesse cinquante ans après sa réalisation et porté par deux acteurs semblant se passer le témoin ou plutôt le verre.

Un vieux film en noir et blanc... promis à une seconde jeunesse cinquante ans après sa réalisation et porté par deux acteurs semblant se passer le témoin ou plutôt le verre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles SABATIER - dans ARCHIVES FILMS A VOIR
commenter cet article

commentaires

Garance 23/05/2014 13:01

Bonjour,
Merci pour cet article, j'aime beaucoup ce film, pour Audiard, principalement, et puis, cela se passe près de Lisieux, mes souvenirs de vacances d'été !
Bonne journée !

SABATIER 23/05/2014 13:10

Merci. Très joli prénom cinématographique...

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales