Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 20:55

SEMAINE DU 7 AU 13 DECEMBRE
 

Carte du tendre

 

Un film simple sur la complexité des rapports humains à découvrir : Les sentiments de Noémie Lvovsky est diffusé par Arte, mercredi 11 décembre à partir de 20 heures 45. Un film sur la passion amoureuse aussi réparatrice que destructrice. 

 
 
Le scénario du film Les sentiments ne sera pas sans rappeler aux cinéphiles celui d'un film français qui constitue aujourd'hui encore une des références les plus abouties sur les affres de la passion humaine : La femme d'à côté de François Truffaut. 
 
En effet, il est également question dans l'oeuvre de Noémie Lvovsky de l'histoire de deux couples résidant dans deux maisons voisines, en pleine campagne. Jacques (Jean-Pierre Bacri) est médecin et vit avec sa femme Carole (Nathalie Baye). Il a choisi d'accepter un poste fixe à l'hôpital et forme alors son remplaçant, François (Melvil Poupaud, acteur trop rare sur les écrans qui débuta sa carrière par le fulgurant Conte d'été d'Eric Rohmer), qui emménage avec Edith (Isabelle Carré), son épouse, dans la maison d'à côté. Alors que les maris d'un côté et les femmes de l'autre sympathisent, naît progressivement une histoire d'amour entre Jacques et Edith. 

Entrecoupé de chants scandés par une chorale, Les Sentiments lorgnent, comme l'illustre film de Truffaut, du côté de la tragédie. Mais, si cette dernière était revendiquée par le cinéaste de La Femme d'à côté (le début du film livrant au spectateur le dénouement lugubre de l'intrigue), elle est distillée de manière plus diffuse chez Noémie Lvovsky, qui offre à ses personnages, notamment au duo Bacri/Carré des parenthèses enchantées.
 
La réalisatrice a toutefois le courage de s'emparer d'un sujet que le cinéma a souvent traité de façon plus ou moins adroite ou courageuse : l'adultère. Le sujet a néanmoins produit de très belles réussites cinématographiques. Sans égaler les très beaux ou iconoclastes La Peau douce (toujours de Truffaut), les Amants crucifiés de Mizoguichi, In the Mood for love ou encore le génialissime Trop belle pour toi de Bertrand Blier, Noémie Lvovsky parvient avec Les Sentiments à tracer sa propre voie, choisissant parfois la légèreté et la dérision, mâtinée d'une certaine tendresse. Au final, une véritable palette de bons... sentiments ! 
 
Entre Edith (Isabelle Carré) et Jacques (Jean-Pierre Bacri) pointent le désir de braver l'interdit, pour expérimenter le bonheur du plaisir extra-conjugal. Mais pour combien de temps ?

Entre Edith (Isabelle Carré) et Jacques (Jean-Pierre Bacri) pointent le désir de braver l'interdit, pour expérimenter le bonheur du plaisir extra-conjugal. Mais pour combien de temps ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles SABATIER - dans ARCHIVES FILMS A VOIR
commenter cet article

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales