Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 20:09

SEMAINE DU 11 AU 17 JANVIER 2014
 

Cabinet de curiosités

 

De Fantômas au cinéma, on connaît bien évidemment les films des années 1960 avec pour têtes d'affiches les très cabotins Louis de Funès et Jean Marais. Arte a la très bonne idée d'actionner pour nous la machine à remonter le temps en nous présentant dans la nuit du samedi au dimanche 12 janvier 3 films du premier cinéaste à avoir adapté ce héros de papier : Louis Feuillade. Allons donc faire un tour du côté de la Belle Epoque... 
 
Héros de la littérature, inventé par Marcel Allain et Pierre Souvestre, Fantômas fut pour la première fois porté à l'écran par un cinéaste prolixe, Louis Feuillade, en 1913. Figure ambiguë, à la fois génie du mal et ange de la Providence, tour à tour cruel, mais aussi séducteur, Fantômas a constitué la matrice de beaucoup de héros au cinéma ou ailleurs. Agissant masqué mais tout en étant aisément reconnaissable, il est aussi un as de la dissimulation. Bref, c'est un excellent personnage pour le cinéma car rempli de paradoxes et d'étrangeté. Ainsi, il passa vite de la feuille de roman à la pellicule cinématographique en à peine trois ans. 
 
Outre l'intérêt historique de tels films, qui notamment, à travers les scènes d'extérieur, permettent de mieux connaître le Paris de l'avant Première guerre mondiale, on pourra aussi se pencher sur le jeu des acteurs et notamment celui de René Navarre qui interprète le fameux Fantômas. Trois films sont ainsi diffusés successivement à partir de 0 heure 40, jusqu'à 4 heures 25 du matin !, Fantômas étant visiblement un héros très nocturne, à moins que les programmateurs ne craignent de voir fuir le public pour découvrir des pépites du cinéma muet. On verra donc A l'ombre de la guillotine, Juve contre Fantômas et La mort qui tue, des titres qui permettent de montrer tout le versant obscur de l'oeuvre d'Allain et Souvestre qu'avaient complètement occulté les adaptations des années 1960 d'André Hunebelle. 
 
Malheureusement cette rétrospective, précédée d'un documentaire de Thierry Thomas, intitulé Fantômas mène le bal, n'est pas tout à fait complète car Feuillade a, en fait, réalisé cinq longs métrages adaptant les aventures de ce héros. N'y figure pas notamment, Fantômas contre Fantômas, que les cinéphiles considèrent comme le must de ces adaptations. Il n'empêche que l'ordre de diffusion choisi par Arte permet de voir comment Feuillade a su faire preuve de plus en plus d'ingéniosité dans sa mise en scène cinématographique, brisant avec les longueurs et les plans statiques du premier opus (A l'ombre de la guillotine) pour donner de plus en plus de rythme à l'action, afin de faire de cette adaptation littéraire une incontestable réussite. 
Baisers volés et derniers adieux... une image de la modernité par Louis Feuillade, extraite d'un film qui a une centaine d'années !

Baisers volés et derniers adieux... une image de la modernité par Louis Feuillade, extraite d'un film qui a une centaine d'années !

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles SABATIER - dans ARCHIVES FILMS A VOIR
commenter cet article

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales