Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

8 juin 2014 7 08 /06 /juin /2014 16:48
SEMAINE DU 7 AU 13 JUIN 

 

La victoire en Déchantant

  

Quelques mois après son premier film, La victoire en chantant, Jean-Jacques Annaud signait à la fin des années 1970 un virulent pamphlet contre une certaine idée du football, avec Coup de tête, porté par l'interprétation magistrale de son avant-centre vedette, Patrick Dewaere. 

 

Est-ce la proximité de la Coupe du monde de 2014 au Brésil, qui a donné l'idée à HD1 de diffuser ce lundi 9 juin, Coup de tête à partir de 20 heures 45 ? Faut-il y voir une simple coïncidence ou plutôt un soupçon d'esprit critique par rapport à un sport devenu roi, engageant des enjeux bien au-delà des limites d'un terrain ? 

 

Pour ceux qui ne connaissent pas Coup de tête et qui ont une certaine vision du football, ils seront forcément surpris et trouveront sans doute le film quelque peu daté. L'intrigue est légère : il s'agit de la vie d'une petite ville de province vivant au rythme de l'équipe de football, A.S Trincamp, cendrillon de la Coupe de France, qualifiée pour disputer un seizième de finale contre un club beaucoup plus huppé. Illustrant le vieux principe selon lequel le sport et notamment le football servent avant tout à acheter la paix sociale, Annaud montre toute une micro-société fanatisée par une partie de football et en même temps dépendante des bourgeois locaux qui font la pluie et le beau temps et surtout la composition de l'équipe. 


Ainsi, le  peu talentueux mais très combattif François Perrin (avec un nom pareil, il n'y aura pas de difficultés à retrouver le scénariste du film) se voit-il passer du statut de paria à celui d'homme providentiel, marquant un but décisif bien malgré lui... Voir Coup de tête constitue une excellente plongée dans la France giscardienne des années 1970, tant pour les décors que pour "l'ambiance". Si l'esprit de corps et la soumission au chef (le directeur d'usine, le patron de bar, le joueur) sont exaltés, on peut trouver aussi de nombreuses allusions, notamment à la fin de l'extrait, à la montée de l'individualisme. Chose d'autant plus fascinante que le sport collectif développe prétendûment les valeurs inverses. Le chacun pour soi se découvre notamment au moment où les différents protagonistes du film doivent faire face respectivement à la "vengeance" de François Perrin, déployant une énergie aussi féroce que vaine, pour y échapper. 

 

Au final, au son de la ritournelle sifflée qui constitue la bande originale du film, le "héros" Perrin sort encore plus grandi du film, quand il oppose à la veulerie hypocrite de ses nouveaux admirateurs, un détachement et une indifférence par rapport aux bassesses des hommes et aussi à l'enjeu d'un match de football. Une leçon à méditer en ces temps ! 

Patrick Dewaere en joueur de football halluciné et hallucinant... pris dans la tourmente d'une ville prête à tout pour gagner un match. Les passionnés de football reconnaîtront certainement le maillot porté par la vedette et peut-être aussi le joueur polonais à l'arrière plan de l'image qui fit les beaux jours d'une formation entraînée par un certain Guy Roux...

Patrick Dewaere en joueur de football halluciné et hallucinant... pris dans la tourmente d'une ville prête à tout pour gagner un match. Les passionnés de football reconnaîtront certainement le maillot porté par la vedette et peut-être aussi le joueur polonais à l'arrière plan de l'image qui fit les beaux jours d'une formation entraînée par un certain Guy Roux...

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles SABATIER - dans ARCHIVES FILMS A VOIR
commenter cet article

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales