Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

15 mars 2008 6 15 /03 /mars /2008 17:21

Une semaine pour faire le plein des sens

SEMAINE DU 8 AU 14 MARS 2008
  
    femmedegilles.jpg

Pas de grands chefs d'oeuvre cette semaine sur le petit écran mais quelques beaux films, comme celui que diffuse très tard France 3 lundi soir, La femme de Gilles, un film pas simplement beau par le titre mais par une belle évocation du monde ouvrier des années 30 en Belgique. D'excellents acteurs à l'affiche comme Emmanuelle Devos et Clovis Cornillac, sans oublier une certaine Laura Smet, fille d'un chanteur belge à la notoriété assez importante. 
 

Semaine tranquille à la télévision française où le cinéma de fiction n'est pas vraiment à l'honneur ! On pourra cependant jeter notre dévolu sur France 3 qui, lundi soir 10 mars, à partir de 23 heures 20, diffuse un film d'un réalisateur belge moins connu que Lucas Belvaux, Frédéric Fonteyne, intitulé La femme de Gilles. Il s'agit en fait de l'histoire d'Elisa (Emmanuelle Devos), une femme de "métallo" (Clovis Cornillac), employé dans les hauts fourneaux de jour comme de nuit dans le Nord de la France des années 30. Plus qu'une reconstitution historique sur une région française symbole de l'âge industriel, la trame du scénario s'appuie sur le traditionnel triangle amoureux : l'homme, la femme et la maîtresse mais avec une certaine originalité puisque cette dernière n'est autre que la soeur d'Elisa, Victorine (Laura Smet). Adapté d'un roman de Madeleine Bourdhouxe, publié en 1937, ce film vous permettra de saisir un peu l'ambiance du Nord, qui semble rencontrer un phénomène de curiosité assez palpable ces dernières semaines. 
Là s'arrête toutefois le parallèle avec le grand succès cinématographique actuel !  Ne vous attendez pas à des réparties drôlatiques ou à des dialogues privilégiant les ressorts comiques ou les bons mots, le film de Frédéric Fonteyne fait la part belle aux silences et à la contemplation. Sur le site luxembourgeois Land (le film a été en partie produit et tourné dans le grand dûché), on peut découvrir le commentaire suivant : "c'est un film très visuel, qui s'attache à montrer les choses, par des images, des bruits, des détails, parfois on devinerait presque les odeurs. C'est un film charnel, très sensuel, qui s'attache à rendre palpable la douleur muette de cette femme qui pousse son amour pour ce macho dominant jusqu'à l'abnégation, qui est prête à accepter l'adultère pour pouvoir garder son mari." Un film qui éveillerait nos sens : quoi de plus séduisant ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales