Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

12 avril 2008 6 12 /04 /avril /2008 09:04

Si Perrault m'était conté

SEMAINE DU 5 AU 11 AVRIL 2008
  

 

     Delphine Seyrig, magnifique comédienne trop oubliée, à la voix si particulière, est la fée des Lilas dans l'adaptation sous forme de conte musical de Peau d'Âne de Charles Perrault... Toujours de bon conseil, elle rappelle à l'héroïne interprétée par Catherine Deneuve : "Mon enfant, on n'épouse jamais ses parents. (...) Il vous faut oublier à présent ses fantasmes dévalorisants et vous rencontrerez un charmant va-nu-pieds ou un prince charmant."  Dont acte.       
 

Dans une scène clé de  L'Âge des Possibles (1995), la réalisatrice Pascale Ferran évoquant les tourments professionnels et sentimentaux de jeunes gens d'une vingtaine d'années, réunit sa troupe de jeunes acteurs autour d'une des chansons majeures du conte musical Peau d'Âne, tourné par Jacques Demy en 1970. Bel hommage rendu à ce film trop souvent catalogué comme l'un des derniers avatars de la gentillette comédie musicale à la française, genre florissant des années 60 et dont Jacques Demy et le compositeur Michel Legrand tournèrent les plus belles pages cinématographiques. Restauré au début des années 2000, tout comme Les Parapluies de Cherbourg, à l'initiative d'Agnès Varda, la compagne de Jacques Demy, Peau d'Âne est d'abord un enchantement visuel de tout instant, avec de magnifiques trouvailles de mise en scène pour donner corps et âme à ce conte de Perrault. D'ailleurs, Tim Burton ne s'y est sans doute pas trompé lorsqu'il a réalisé Charlie et la chocolaterie, empruntant quelques bonnes idées au réalisateur français. On trouvera aussi dans le film de Demy une distribution de premier choix : le roi vieillissant interprété par Jean Marais, la fée des Lilas par la cristalline Delphine Seyrig, le prince charmant par Jacques Perrin (aujourd'hui grand producteur du cinéma français), Peau d'Âne par Catherine Deneuve sans oublier une pléiade de seconds rôles savoureux au premier rang desquels figure notamment Pierre Repp (facétieux comique des années 60 et 70 à la diction si joliment balbutiante). L'histoire en elle-même importe peu. Certes, on pourra bien apprendre que l'inceste n'est pas la meilleure chose qui soit, qu'il ne faut pas tuer la poule (ou plus exactement l'âne) aux oeufs d'or, et que toute princesse peut espérer rencontrer son prince charmant pour son propre bien mais aussi celui des hommes... Mais là n'est pas l'essentiel, puisque chacun après avoir vu et revu Peau d'Âne, pourra fredonner quelques vers qui, de temps à autre, lui reviendront en mémoire : "Tous deux nous ferons de notre vie / Ce que d'autres n'ont jamais su faire / Nos amours resterons légendaires / Et nous vivrons longtemps après la vie /  Mais qu'allons nous faire de tout cet amour / Le montrer ou bien le taire ? "

Partager cet article

Repost 0

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales