Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

4 mai 2008 7 04 /05 /mai /2008 07:42

Retrouver en chacun de nous la part d'enfance

SEMAINE DU 26 AVRIL AU 2 MAI 2008

     Premier long métrage de Pialat, tourné en 1968, L'enfance nue porte déjà la marque d'un des plus grands cinéastes français qui de son feuilleton La Maison des Bois jusqu'à son dernier film, Le Garçu, sut, à l'instar de François Truffaut, le mieux filmer l'enfance, loin des clichés et des images faciles. 
 
 

Cette semaine, la télévision nous permettra de nous replonger dans l'enfance de manière radicalement différente : en se délectant d'une  superproduction hollywoodienne ou en nous pénétrant de chronique intimiste. Commençons donc par la rediffusion sur M6, lundi 28 avril à 20 heures 50, du premier épisode de l'aventurier Indiana Jones dont la fougue inspira toute une génération de jeunes gens portés subitement par des études sur l'archéologie... Les aventuriers de l'Arche perdue, réalisé par Steven Spielberg en 1981 nous permettra de satisfaire nos bas mais tellement plaisants instincts de divertissement. Et nous aurons de quoi nous régaler jusqu'à arriver au dénouement final, où Spielberg de manière allégorique enferme ce qu'il y a de plus précieux pour l'homme : les trésors de la mémoire... qui n'appartiennent à personne, surtout pas à ceux (les vilains Nazis bien sûr), qui voudraient se les approprier !
D'enfance, il sera encore question le lendemain avec la diffusion sur France 2 dans la nuit de mardi à mercredi 30 avril, à 0 heure 20, du premier long métrage de Maurice Pialat, L'enfance Nue. C'est une chronique tendre et cruelle, selon la formule consacrée, de la jeune vie de François, enfant abandonné par sa mère, rejeté par sa famille d'accueil et finalement accepté par un couple de retraités. Mais chez Pialat, nul misérabilisme, nulle compassion facile, rien que des instants arrachés à la vie... qui sonnent vrais, bien loin de la télé-réalité dont on nous abreuve. A propos de son premier long film, Maurice Pialat déclarait : "« Pour en revenir à L'Enfance nue, c'est plutôt l'abandon de l'enfance. On a toujours cru que j'étais un enfant de l'assistance publique. Je ne me félicite pas souvent, mais j'en profite pour me féliciter de ne pas avoir fait là le sempiternel film sur ses souvenirs d'enfance et d'adolescence, genre Diabolo menthe et compagnie, les histoires de touche-pipi….On a cru que c'était autobiographique. Cela dit, cette enfance blessée était quand même la mienne d'une certaine façon. Le malheur d'une enfance ne vient pas des conditions sociales ou matérielles. Moi, matériellement, ça allait assez bien, mes parents ne m'ont pas maltraité, ils m'aimaient beaucoup et je le sentais, mais il y avait cette carence. Quand je fais ce premier film en 68, j'ai 43 ans mais je suis encore comme un adolescent. On dit bien que certaines personnes restent enfants toute leur vie." Vous trouverez de plus amples précisions sur cette première étape dans la carrière de Maurice Pialat sur le site éponyme qui lui est consacré. Vous apprendrez notamment comment le tournage, douloureux, de l'Enfance nue préfigure l'ensemble de son oeuvre et de ses relations si particulières avec les acteurs, professionnels ou non, qui ont oeuvré sous sa direction.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales