Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

25 octobre 2008 6 25 /10 /octobre /2008 17:05

Chien pas en faïence

SEMAINE DU 18 AU 24 OCTOBRE 2008
        Temps de chien ou semaine peu alléchante pour la télévision hertzienne... pas grand chose à signaler hormis un film argentin sur un superbe molosse : un certain Bombon ! (mercredi 22 octobre sur Arte) .  

   
   Réalisé en 2005 par Carlos Sorin, réalisateur argentin, Bombon el perro, comme son titre l'indique évoque l'itinéraire d'un chien, véritable carnassier... des concours de beauté ! En fait, plus qu'à la condition canine, c'est bien à la condition humaine que Sorin nous incite à réfléchir à travers ce quasi road-movie en Patagonie ou plus exactement, pour parodier un titre de film célèbre, à travers cet itinéraire d'un chien gâté. Son maître, en effet, Juan Villagas, a été licencié après avoir longtemps travaillé dans une station d'essence sur une route quasi déserte de Patagonie. Trop âgé (le malheureux, songez, a la cinquantaine... c'est à dire bien plus que la moyenne d'âge des golden boys ou autres traders !), Juan galère de petits jobs en sous-métiers. Interprété par un comédien non professionnel, gardien de parking de son état, Bombon el Perro évoque les petits riens des existences ordinaires... et nous narre la rencontre entre ce chômeur et ce monstre... de beauté. Avec une bonne dose d'humour, une véritable tendresse portée à l'homme comme à l'animal, Carlos Sorin nous en dit long sur les petites misères et grandeurs de Bombon comme de son maître. Un film somme toute tourné à la hauteur d'un dogue argentin qui s'il n'atteint pas des sommets, est loin de nous abêtir pour autant !

Partager cet article

Repost 0
Published by G. SABATIER - dans ARCHIVES FILMS A VOIR
commenter cet article

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales