Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

15 février 2014 6 15 /02 /février /2014 15:38
SEMAINE DU 15 AU 21 FEVRIER 

 

 Pour ceux qui n'en auraient plus... 

Film mythique diffusé et archidiffusé, La Grande Illusion de Renoir nous donne à voir une image complètement anachronique de la Guerre de 1914-1918 mais on en dit beaucoup sur son époque. C'est le propre des grandes oeuvres du cinéma. Merci à Arte de nous l'offrir à une heure de grande écoute.

 

 J'ai un souvenir assez net d'avoir vu, enfant, La Grande Illusion de Renoir... Avant de le revoir, adulte, d'en étudier des extraits avec mes élèves de troisième ou de première, je me souvenais de prisonniers dans un château allemand avec un personnage très raide au monocle comme dans Tintin, d'un souterrain que l'on construisait à la petite cuillère, d'évadés qui trouvaient refuge à la campagne auprès d'une paysane allemande chaleureuse, d'une scène finale dans la neige. Je n'avais pas la télévision dans ma chambre, comme Proust, je me couchais de bonne heure. J'ai donc eu la chance de voir La Grande Illusion  aux heures où les braves gens ne dormaient pas.

Aujourd'hui, si vous voulez voir un incontournable du cinéma français, c'est Arte qui vous permettra de le découvrir à une heure encore décente, dimanche 16 février à 20 heures 45. La chaîne franco-allemande double d'ailleurs la mise le jour suivant, avec la diffusion, toujours en noir et blanc, d'un autre pamphlet cinématographique pacifiste, plus jeune de 20 ans, puisque tourné en 1957, Les sentiers de la gloire de S. Kubrick.  On appréciera au passage cette programmation cohérente, et pas seulement parce que les deux films  constituent des évocations de la Première Guerre mondiale. 

Il y aurait tant à écrire sur ce chef d'oeuvre qu'est La Grande illusion...  L'évocation de la Grande Guerre n'est qu'un prétexte pour mieux nous plonger dans les années 1930, années de crise à tous les sens du terme : économique, politique, diplomatique, identitaire. On découvrira donc avant tout dans le film un émouvant et sincère engagement pacifiste (les scènes réunissant Pierre Fresnay et Erich von Stroheim, le grand réalisateur allemand mais aussi la fin du film quelque peu énigmatique), un peu de patriotisme (les discussions dans le camp allemand, la volonté de s'échapper à tout prix en creusant un souterrain pour échapper à l'ennemi allemand...) et quelques relents d'antisémitisme d'autant plus surprenants que Renoir était un réalisateur très proche du parti communiste et qui avait soutenu le Front Populaire en 1936. Ainsi, l'officier Maréchal interprété par le déjà très célèbre Jean Gabin s'adresse à son collègue d'évasion Rosenthal (magnifiquement interprété par le très grand Marcel Diallo) en le traitant de "Sale Juif".

La reconstitution de la Grande Guerre n'est, par contre,  en rien crédible et bien loin de la boucherie et de l'expérience combattante généralement décrite par ceux qui l'ont vécue... ou qui l'étudient aujourd'hui. Mais quel beau film sur la solidarité, la fraternité et la volonté de réconcilier les peuples au-delà des affrontements ! Assurément un film du passé mais pas un film passéiste. Ne passez pas à coté de sa diffusion, c'est de patrimoine du cinéma français dont il s'agit ici ! 

      

Une des oeuvres majeures du patrimoine cinématographique française qui, sous couvert de reconstitution de la Première Guerre mondiale, retrace tous les débats politiques de son époque en mêlant pacifisme, antisémitisme, patriotisme, lutte des classes... Un film d'aujourd'hui ? Non,... de 1937 !

Une des oeuvres majeures du patrimoine cinématographique française qui, sous couvert de reconstitution de la Première Guerre mondiale, retrace tous les débats politiques de son époque en mêlant pacifisme, antisémitisme, patriotisme, lutte des classes... Un film d'aujourd'hui ? Non,... de 1937 !

Partager cet article

Repost 0
Published by G.SABATIER - dans ARCHIVES FILMS A VOIR
commenter cet article

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales