Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

6 décembre 2008 6 06 /12 /décembre /2008 10:41

SEMAINE DU 29 NOVEMBRE AU 5 DECEMBRE 2008 

 

Envoyés spéciaux

        Mission de Roland Joffé, palme d'Or usurpée à Cannes en 1986 ? Un film à grand spectacle et gros budget qui aborde un sujet pourtant peu grand public, la colonisation européenne en Amérique latine au XVIIIe siècle. Robert de Niro et Jeremy Irons au sommet de leur art et au coeur de l'affrontement  entre deux conceptions de la religion. Rendez-vous donc le jeudi 4 décembre à partir de 21 heures sur Arte, avec la musique d'Ennio Morricone en accompagnement.

 

Cinéaste très inspiré par les thèmes du pardon, du remords et de la rédemption, ainsi qu'en témoigne son très beau film sur le génocide cambodgien, La Déchirure, Roland Joffé choisit deux ans plus tard, en 1986, pour cadre de son oeuvre très hollywoodienne, les missions d'Amérique latine fondées par les Jésuites. Sujet peu passionnant au premier abord, pour ne pas dire austère, même si l'historien y trouvera son compte avec un scénario soulignant le fait que colonisation et activité missionnaire ne sont pas si intimement liées que l'on veut bien le croire. Au milieu du XVIIIe siècle, l'empire espagnol s'étend en effet jusqu'en Amérique du sud. Frère Gabriel (Jeremy Irons), un jésuite idéaliste, dirige une communauté chez les indiens Guarani, du côté du Paraguay (dont on appréciera au passage les magnifiques cascades). Après avoir été adopté par ces Indiens et avoir commencé leur conversion, il est rejoint par le mercenaire Mendoza (Robert de Niro), ancien marchand d'esclaves qui s'est repenti (une scène assez peu digeste nous le montre effectuant son chemin de pénitence, sous une pluie battante, ce qui rend sa conversion encore plus grandiose). Quelques années plus tard, l'Espagne décide de supprimer cette mission pour faire plaisir à ses cousins portugais. Que vont devenir les missions ? Un évêque est envoyé sur place pour sceller leur sort. Gabriel choisit alors une résistance pacifique et non-violente mais Mendoza veut prendre les armes contre les Espagnols.

Sous ses allures de film m'as-tu vu, Mission aborde des aspects pour le moins intéressants : qui sont les barbares ? qui sont les civilisés ? quelle frontière entre la fidélité à son idéal et la trahison ? Jusqu'à quel point la raison d'Etat doit-elle s'imposer à la religion ? Jusqu'à quel point la violence est-elle légitime ? Doit-on imposer à tout prix la civilisation à d'autres peuples alors que l'on est soi-même fort peu civilisé ? Mais plus que ces questionnements existenciels, c'est la beauté des décors naturels qui retiendra le plus notre attention et qui participa sans doute au succès de ce film palmé, ainsi que son beau discours humaniste toujours séduisant à entendre. S'interrogeant sur la légitimité de prendre les armes pour sauver la Mission, Frère Gabriel a cette très belle réplique évoquant tout autant le XVIIIe siècle que la fin du XXe siècle : "Si la force est le droit, l'amour n'a nulle place en ce monde".  

Partager cet article

Repost 0
Published by G. SABATIER - dans ARCHIVES FILMS A VOIR
commenter cet article

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales