Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

17 janvier 2009 6 17 /01 /janvier /2009 22:04

SEMAINE DU 10 AU 16 JANVIER 2009

 

Mon fils, ma bataille
         Deux immenses comédiens (Pete Postlethwaite et Daniel Day-Lewis) dans un film mêlant politique, suspense et rebondissements, Au nom du Père de Jim Sheridan (1994) nous plongeant dans le conflit anglo-irlandais des années 70, ce sera dimanche 11 janvier sur Arte à partir de 20 heures 45. Tous devant vos écrans ! 
 
Respirant l'air des réformes actuelles, la chaîne de télévision Arte, qui n'a pas attendu 2009 pour nous épargner la publicité (et ce, pas seulement après 20 heures), nous convie dimanche soir à une soirée Thema consacrée à l'"horreur judiciaire". Nous ne savons pas encore s'il sera question de la suppression du juge d'instruction en France... D'après le choix du film de fiction (Au nom du Père de Jim Sheridan) et du documentaire le suivant (Erreurs fatales), c'est bien plutôt sur les dysfonctionnements de la justice (dans les pays anglo-saxons) que nous serons amenés à réfléchir. Du reste, ce travail de réflexion n'aura rien d'une grande introspection sur les égarements judiciaires des démocraties se présentant pourtant comme exemplaires car, le film de Sheridan est d'abord une excellente oeuvre de composition portée par le très grand Daniel Day-Lewis qui n'a pas attendu Gangs of New York ou There will be blood pour nous montrer de quoi il était capable.
Le voilà dans la peau de Gerry Conlon, un jeune Irlandais très agité (activiste dirait-on aujourd'hui dans les milieux bien placés), plongé au coeur des seventies et envoyé par son paternel dans la capitale anglaise, histoire de mettre fin à ses égarements de sauvageon de Belfast. Malheur, car la justice anglaise l'accuse d'être l'auteur d'une explosion terroriste au coeur du conflit opposant la couronne à l'IRA... Un combat judiciaire commence alors pour prouver l'innoncence de Gerry, mené par un père lui même compromis qui redécouvre par la même occasion son fils et ses fragilités.
Inspiré d'authentiques erreurs judiciaires (les affaires des "Quatre de Guildford" et des "Sept Maguire"), Au Nom du Père, ne pouvait être que tourné par le réalisateur, Jim Sheridan, lui-même d'origine irlandaise, qui a cependant l'immense mérite, par un scénario approfondi, de dépasser la simple dénonciation politique de la justice de la perfide Albion, pour nous montrer quelque chose de bien plus fort, au fond : la (re)naissance d'une famille.

Partager cet article

Repost 0
Published by G.SABATIER - dans ARCHIVES FILMS A VOIR
commenter cet article

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales