Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 08:10

SEMAINE DU 11 AU 17 AVRIL 

 
Un nouveau siècle se lève
           Diffusion dans la nuit du dimanche 12  à lundi 13 avril de la première partie du film somme de B. Bertolucci Novecento. Un film à la distribution internationale (Robert de Niro, Dominique Sanda, Gérard Depardieu, Burt Lancaster, Alida Valli, Donald Sutherland, Stefania Sandrelli...)  très engagé politiquement mais incontournable par la force de sa mise en scène et sa capacité à englober toute une époque. A ne surtout pas rater.

Novecento (1900) de B. Bertolucci a déjà fait l'objet d'une évocation dans cette rubrique. Nous profitons donc de son nouveau passage à la télévision française pour saluer cette oeuvre hors du commun réunissant les plus grands interprètes des années 70, toute nationalité confondue, notamment la magnifique Dominique Sanda, déjà inoubliable de beauté quelques années plus tôt dans Le Jardin des Finzi Contini de V. de Sica.
Novecento débute, après un court passage anticipant la fin du film, par l'annonce dans un domaine rural d'Emilie-Romagne de la mort du grand musicien G. Verdi, qui avait évoqué dans ses oeuvres, quelques décennies plus tôt, la constitution de l'unité italienne. Nous sommes en janvier 1901, au tout début d'un XXe siècle naissant. Mais très vite, nous allons quitter la Grande histoire pour suivre le destin de deux hommes nés presque au même moment : Alfredo Berlinghieri (Robert de Niro) le fils du grand propriétaire terrien et Olmo Dalco (Gérard Depardieu), le fils d'un des métayers du domaine. Nous les suivrons, au fil des saisons et des années, dans les vicissitudes de leur vie : leurs destinées sentimentales, leurs engagements politiques. Des chemins qui se croisent, s'entrechoquent, s'opposent parfois violemment. A travers eux, c'est la lutte des classes que reconstitue Bertolucci, atemporelle comme en témoigne le dénouement du film, mais qui, pour ce proche des théories marxistes, constitue finalement une possible lecture de l'histoire de l'Italie de la première moitié du XXe siècle. Ainsi, les meilleures scènes du film sont celles où les deux hommes se font face et tombent leur masque : dans leur rivalité amoureuse pour conquérir Ada (Dominique Sanda) mais surtout face à l'inquiétant et ignoble Attila (Donald Sutherland), promu régisseur du domaine et surtout fasciste belliqueux au possible (ne pas louper la fin de cette première partie avec une scène à effaroucher les défenseurs de la cause animale).
Novecento était au coeur des années 70 une entreprise démesurée (plus de 5 heures 15 de durée au total), une véritable fresque qui se revendique comme telle dès son générique. Ce dernier permet de découvrir par un lent zoom arrière est des plus célèbres tableaux italiens du début du XX siècle, le Quatrième Etat de Giuseppe Pellizza (1901) et donne ainsi à voir clairement de quel côté se situera le réalisateur pour sa reconstitution historique... et il n'y aura pas tromperie sur la marchandise !

Partager cet article

Repost 0
Published by G. SABATIER - dans ARCHIVES FILMS A VOIR
commenter cet article

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales