Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

21 juin 2009 7 21 /06 /juin /2009 20:15

SEMAINE DU 13 AU 19 JUIN

Lucien, nous voilà !  

             Le début des années 70 ont vu, bien après certains travaux universitaires, l'opinion publique française redécouvrir la face trouble de son passé lors de la Seconde Guerre Mondiale. France 2 diffuse dans la nuit du 16 au 17 juin, le film qui fit en son temps polémique de Louis Malle, Lacombe Lucien ou l'histoire d'un adolescent attiré en 1944 par le côté obscur... de l'occupation nazie.

   

Dans un souci apparent d'équilibre, France 2, qui nous avait proposé la semaine dernière La bataille du rail, nous plonge au coeur de la collaboration avec le film de Louis Malle, Lacombe Lucien (1974). Comme la semaine dernière, le film sera diffusé dans la nuit du mardi 16 au  mercredi 17 juin vers 0 heure 15. Le scénario co-écrit par le réalisateur et Patrick Modiano nous présente la trajectoire singulière d'un jeune adolescent frustré vers la collaboration. L'action se déroule au moment de la Libération du territoire français, en juin 1944, dans le Sud-Ouest de la France. Fils de paysans, Lucien Lacombe (Pierre Blaise) fait des ménages dans un hospice. Ne pouvant rester chez lui, il tente de rejoindre le maquis, mais est refusé par l'instituteur qui le commande. Un concours de circonstances le conduit dans les locaux des auxiliaires français de la police allemand qui soutirent facilement le nom du responsable du maquis. Lucien Lacombe, s'en trop en mesurer les tenants et les aboutissants, se retrouve alors embrigadé dans la police allemande. C'est l'occasion rêvée pour lui de profiter d'une forme d'autorité qui lui échappait.  Il rencontre Albert Horn, un tailleur juif caché dans la région, et profite de son nouveau statut pour s'installer chez lui et séduire sa fille, France (Aurore Clément).
En son temps, Lacombe Lucien avait défrayé la chronique, car on y montrait la face longtemps refoulée de l'attitude d'un certain nombre de Français pendant la seconde guerre mondiale. De fait, la production cinématographique au début des années 70 brisait un relatif tabou en offrant à l'opinion publique l'envers de la médaille d'une France 100% résistante. Marcel Ophuls acheva en 1971 un très long documentaire intitulé Le Chagrin et la Pitié montrant comment les habitants de Clermont-Ferrand s'accomodèrent bon an, mal an, de l'occupation allemande. On accusa Louis Malle d'avoir banalisé l'attitude de son héros qui tombe "par hasard" du mauvais côté, sans réelle motivation idéologique et d'avoir en quelque sorte excusé son engagement du côté des forces collaboratrices. Certes, le film est habilement construit et met savamment en place pendant un premier temps tous les facteurs qui vont conduire Lucien Lacombe à s'engager pour une mauvaise cause (absence du père, frustration intellectuelle et sociale...). Mais, aujourd'hui la polémique paraît bien vaine et le film, en évitant la dénonciation facile, rappelle, ce que le grand cinéaste allemand, Fritz Lang, n'a cessé de démontrer dans sa filmographie, qu'entre le bien et le mal, il y a parfois moins que l'épaisseur d'un boyau de pneu de vélo !
 

Partager cet article

Repost 0
Published by G.SABATIER - dans ARCHIVES FILMS A VOIR
commenter cet article

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales