Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

15 août 2009 6 15 /08 /août /2009 17:45

SEMAINE DU 8 AU 14 AOÛT

 
L'aventure, c'est l'aventure

  Dans le cadre de l'hommage rendu au grand comédien Lino Ventura, Arte nous propose le lundi 10 août à partir de 20 heures 45, de le revoir, en compagnie d'un fringant Alain Delon, dans un film de Robert Enrico, tourné en 1967, les Aventuriers, qui nous offre une certaine vision de ce que l'on pourrait appeler "l'amitié virile".

Le film de la semaine fait partie de ceux régulièrement cités dans la catégorie des films populaires de qualité. On y retrouve, en effet, deux comédiens français archi-célèbres dirigés par un cinéaste parfois injustement décrié par la critique bien pensante, Robert Enrico, qui tourna, six ans plus tard, le fameux Vieux Fusil avec Noiret et Romy Schneider. Autour d'une histoire de quête de trésor, dans l'Afrique congolaise, il s'agit de célébrer la grandeur des amitiés masculines, à laquelle il convient cependant d'ajouter une indispensable touche de féminité apportée par une certaine Laetitia, interprétée par Joanna Shimkus. Le scénario du film a été tiré d'un roman, du non moins célèbre, José Giovanni, que l'on retrouve aussi régulièrement dans le cycle qu'Arte consacre cet été à Ventura, puisqu'il réalisa Dernier domicile connu et fut aussi le scénariste du chef d'oeuvre de J.P Melville, Le Deuxième Souffle, diffusé la semaine prochaine et dont nous reparlerons. Autre talent à signaler, qui a participé au film, le musicien François de Roubaix, à qui l'on doit une partition émouvante, notamment pour la dernière partie du film, la plus poignante. Signalons enfin que le dénouement de cette oeuvre, après le passage de la chasse à l'or africaine, se déroule sur les côtes charentaises, dans une ruine, alors oubliée ou presque de tous, et qui connaît depuis une vingtaine d'années, son petit succès télévisuel, puisqu'il s'agit de "Fort Boyard".

Partager cet article

Repost 0
Published by G. SABATIER - dans ARCHIVES FILMS A VOIR
commenter cet article

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales