Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 19:44
Dans le cadre de l'étude de l'industrialisation dans la région stéphanoise, nous avons utilisé, en le confrontant à d'autres documents, le fameux manuel scolaire paru pour la première fois en 1877, Le tour de France par deux enfants. Ainsi, que le précise un internaute avisé, Nicolas Demassieux, il s'agit d'un manuel scolaire "écrit par Mme Augustine Fouillée née Tuillerie, sous le pseudonyme de G. Bruno. Publié en 1877, il a été réédité à près de 400 fois ! Il a donc servi pendant près de 50 ans (3 générations) de manuel scolaire (...). Le charme de ce manuel de lecture provient à la fois de son histoire pleine de bons sentiments, prétexte pour aborder la géographie de la France, son histoire et les sciences et techniques, mais aussi des 220 gravures de cette édition". 
Sur cette carte, on présente le parcours effectué par les deux orphelins (lorrains bien sûr, histoire de rajouter un peu de pathos après la défaite de la France contre la Prusse en 1870).
  
Voici donc l'itinéraire d'André et Julien qui dessine une géographie de la France du XIXe siècle à travers ses provinces. Une carte très utile d'ailleurs pour comprendre la différence entre la notion d'espace géographique et celle de territoire...

Dans leur périple, les enfants rencontrent les villes françaises nées ou développées à partir de l'industrialisation : Le Creusot, mais aussi Saint-Etienne bien sûr...  Tout est fait pour frapper les imaginaires : la croissance de la population, la poussière de charbon qui envahit toute la ville, l'arrivée des enfants (coup de chance !) au moment de la sortie de la Manufacture d'Armes de Saint Etienne. Quelle magnifique leçon de choses... et d'histoire, pour peu qu'on fasse attention à ne pas prendre au pied de la lettre tout ce qui est présenté aux jeunes écoliers de la IIIe République. 
Ci-dessus la carte du Lyonnais qui s'étend du Beaujolais... au Forez, en passant par le Roannais et la vallée du Gier. En légende, le manuel précise :  "LE LYONNAIS est une petite province dont l'intelligence des habitants a fait une des plus importantes de France. Outre les grandes villes industrieuses de Lyon et de Saint-Etienne, d'autres comme Tavare, Roanne, Montbrison, filent le coton et fabriquent la mousseline. Givors et Rive-de-Gier sont de grands entrepôts de charbons ; Villefranche et Beaujeu font le commerce des vins."

Quant à la physionomie de Saint-Etienne au XIXe siècle, voici à ce qu'elle pouvait ressembler, si on en croit la gravure de ce manuel qui contribua sans doute à enraciner quelques solides stéréotypes parmi la population française au sujet de l'agglomération stéphanoise : 
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales