Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

24 février 2007 6 24 /02 /février /2007 12:54

La tyrannie sommeille en chacun de nous !

 
SEMAINE DU 17 AU 23 FEVRIER
 
 
Vincent Cassel et Emmanuelle Devos dans Sur mes lèvres... un beau film français à découvrir mêlant suspense, discours social et histoire d'amour...
 
Avant d’être récompensé par de multiples Césars pour son film De battre mon cœur s’est arrêté, Jacques Audiard avait réalisé en 2001 le très beau Sur mes lèvres, mélange de film noir et de film social, qui rangea définitivement le fils du grand dialoguiste Michel Audiard dans la catégorie rare, hélas !, des cinéastes français à part. Porté par Emmanuelle Devos, Sur mes lèvres présente le singulier parcours d’une jeune femme sourde rencontrant un nouvel employé louche à peine sorti de la marginalité (Vincent Cassel) dans la société immobilière où elle travaille. Cette rencontre transformera progressivement la jeune femme constamment humiliée en manipulatrice. Saisissante métamorphose que France 3 nous permet de découvrir le jeudi 22 février à 23 heures 05.
Ce thème du quidam ordinaire transformé en être dominant par les circonstances est également au cœur du documentaire allemand Deux ou trois choses que je sais de lui, diffusé lundi 19 février à 23 heures sur Arte. Ecrit à la première personne, le documentaire retrace la démarche introspective de Matle Ludin, fils d’Hanss Ludin, fanatique nazi condamné à la pendaison pour crime de guerre en 1947. Comment un bon père de famille a-t-il pu se transformer en agent zélé de la déportation des Juifs ? A cette question, les propres descendants d’Hanss Ludin tentent, 60 ans après son exécution, d’apporter leurs propres réponses. Une histoire de famille incluse dans l’histoire du monde, en somme, thème qu’avait déjà abordé il y a presque 20 ans le cinéma avec le film de C. Costa-Gavras, Music Box (1990) où une avocate défendait la cause de son père accusé d’être, lui aussi, un criminel à la solde des Nazis.
Pour rappel, enfin, mercredi suite et fin du documentaire Le fascisme en couleurs (Arte 20 heures 40) !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales