Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

7 avril 2007 6 07 /04 /avril /2007 07:56

 Veiller tard en vacances 

 
SEMAINE DU 31 MARS  AU 5  AVRIL
  Trouble Alain Delon dans Le Samourai de Jean-Pierre Melville (1967)... diffusé dans la nuit du 2 au 3 avril sur Arte. Rassurez-vous le film n'est ni en noir et blanc, ni en version originale sous-titrée. Il vous faudra juste un peu de courage pour admirer l'oeuvre d'un réalisateur dont se réclament encore aujourd'hui certains grands noms du cinéma outre-atlantique. 
 
   Les périodes de vacances ne constitueraient-elles pas l'occasion de découvrir  des films que les chaînes de télévision, pour remplir leur quota de diffusion d'oeuvres européennes, se font un plaisir de reléguer en fin de grille à l'heure où les honnêtes gens dorment à poings fermés ? Souvent en noir blanc, fréquemment en version originale sous-titrée, systématiquement tournés des décennies avant l'invention du DVD et du MP3, la découverte de ces films confère à l'ascétisme cinéphilique. Et pourtant, les voir dans le calme des nuits printanières révèle d'un acte tout aussi inutile que nécessaire, comme l'est d'ailleurs toute forme d'art !
Commençons donc notre périple nocturne avec France 3 qui diffuse dans la nuit du 1er au 2 avril, à 1 heure 05 le lundi, le film du cinéaste italien Michelangelo Antonioni, Femmes entre elles (1955). Tourné quelques années avant sa célèbre trilogie sur la vacuité des sentiments amoureux (l'Avventura, la Notte et l'Eclipse), Femmes entre elles, permet, d'après le critique de Telerama, Louis Guichard, d'avoir l'"impression d'assister à quelque chose comme l'invention de la solitude." Merveilleux programme à une heure plus qu'avancée de la nuit !
Si vous avez su faire face à cette première projection nocturne, alors rien ne vous interdit de récidiver la nuit suivante, sur Arte, cette fois-ci, avec la rediffusion à 0 heure 55 du Samouraï de Jean-Pierre Melville (1967), où vous retrouverez Alain Delon dans un de ses plus beaux rôles au cinéma. Contrairement à ce que laisserait présager le titre, ne vous attendez pas à un chef d'oeuvre du film de kung-fu, car c'est plutôt au film noir américain que Melville rend hommage, à travers le portrait taciturne de Jef Costello, tueur à gages, à son tour traqué par ses commanditaires et la police. La collaboration du réalisateur avec l'une des plus grandes stars internationales du cinéma des années 60 ne fut pas simple à obtenir. L'acteur commença par refuser un rôle dans un film en gestation (le futur Armée des Ombres inspiré du roman de Joseph Kessel sur la résistance française). Melville lui ressortit alors un vieux projet écrit en 1963 dont il lui fit la lecture. Au bout de quelques instants, Alain Delon l'interrompit : "Ca fait sept minutes et demi que vous lisez votre scénario et il n'y a pas l'ombre d'un dialogue. Cela me suffit. Je fais ce film. Comment s'appelle-t-il ?". J'ignore si l'anecdote relatée est exacte (pour plus de renseignements, cliquez ici), en tout cas, elle rend bien compte de l'oeuvre de Melville, qui continue aujourd'hui encore d'inspirer les plus grands noms du cinéma mondial, comme Quentin Tarantino, dont l'admiration pour le cinéma français des années 60 est bien connue (en témoigne la référence appuyée au film de Truffaut la mariée était en noir pour la trame de Kill Bill). Découvrir en pleine nuit, le Samouraï n'apparait pas, quoi qu'il en soit, comme le moyen le moins habile, d'apprécier la beauté et la modernité de ce cinéma à mille lieues du rythme intrépide des productions actuelles !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales