Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

11 avril 2007 3 11 /04 /avril /2007 19:07

Le jeudi 29 mars 2007, les élèves de Première ES1 confinés dans la salle C204 ont planché pendant 2 heures sur le beau sujet suivant :

"L'Europe et les Européens bouleversés par la guerre (1914-début des années 20)"

 

REMARQUES GENERALES

Reconnaissons d'abord que le sujet ne posait pas de difficultés particulières de compréhension mais que la période à traîter était fort large dans le temps (le conflit et ses conséquences) et dans l'espace (le continent européen auquel on pouvait comme beaucoup l'ont fait inclure la Russie). Il fallait donc faire preuve à la fois de connaissances variées et d'une bonne capacité de synthèse.

D'une manière générale, les élèves ont bien compris ce qu'était une composition. Dans la quasi totalité des travaux, on retrouve une introduction, un développement en plusieurs parties et une conclusion. Mais, le correcteur aura pu dégager trois défauts majeurs :

- dans l'introduction : la phase d'analyse du sujet est complètement occultée. Les termes "Européens" qui renvoyaient aux sociétés, aux peuples, aux populations et "Europe" qui renvoyait plus aux Etats n'ont pas été analysés... ainsi que les bornes chronologiques qui obligeaient à traîter les bouleversements pendant et après la guerre. Ainsi beaucoup de copies se sont contentées de traîter les conséquences de la guerre sans voir les bouleversements issus du conflit lui-même. De la même façon, faire une partie sur l'Europe de 1850 à 1914 était inutile !

- dans le développement : il faut absolument faire des liens entre les paragraphes et surtout arriver à dégager des idées au fur et à mesure de l'avancée du devoir qui permettent d'apporter des réponses au sujet de départ. Il est bon à la fin de vos différentes parties de faire des bilans de quelques lignes permettant de répondre progressivement au sujet et mettant donc en valeur les idées principales.

- dans la conclusion : il faut dégager une idée directrice (celle du déclin de la civilisation européenne était évidemment attendue... en vain, hélas !)

 

- Monument aux morts de Pointe Noire en Guadeloupe - Très loin des métropoles européennes, on célèbre le patriotisme et la victoire ! Photo personnelle - 2005.

 

PISTES DE CORRECTION

- Pour l'introduction : la phase d'analyse du sujet et sa transformation en problématique est à revoir pour tout le monde. Une seule copie a tenté d'analyser correctement les termes du sujet. Dommage que cela n'ait pas été suivi par une problématique digne de ce nom.

Voici donc un extrait de l'introduction de cette copie :

Le sujet "L'Europe et les Européens bouleversés par la guerre (1914-début des années 20)" nous invite à analyser l'attitude, l'état d'esprit des Européens durant cette période, mais aussi à présenter les bouleversements économiques, politiques et territoriaux des Etats européens suite à cette guerre.

Fabien P.

Il est aussi impératif de problématiser le sujet donné une fois que vous en avez analysé les termes. Ne confondez pas le sujet avec la problématique (c'est à dire la ligne directrice de votre devoir, la question à laquelle vous allez répondre progressivement). Contrairement à l'épreuve de l'ensemble documentaire, c'est à vous de fabriquer une problématique et de l'exposer clairement en introduction ! Quelques exemples de problématiques possibles : Pourquoi la guerre de 14-18 et ses conséquences ont-elles constitué une rupture majeure pour les Etats européens et leurs populations ? ou Pourquoi la supériorité de la puissance des Etats européens et de leur civilisation a-t-elle été remise en cause avec la Grande Guerre et les conséquences qu'elle a entraînées ?

 - Pour le plan. Plusieurs propositions étaient possibles. Le correcteur n'a pas d'a priori à condition que le sujet avec son cadre chronologique et spatial soit respecté et à condition que le devoir soit équilibré ! Dans une copie, une partie se résume... à 6 lignes !!!

SOLUTION 1 : Le plan chronologique. Il consistait à étudier d'abord les bouleversements sur les populations et les Etats dans la guerre puis après la guerre.

SOLUTION 2  : Le plan typologique. Il consistait à envisager les différents types de bouleversements liés à la guerre et à ses conséquences. Tiphaine B. propose par exemple d'analyser les bouleversements sociaux, ensuite économiques et pour finir politiques et territoriaux.

SOLUTION 3 : Le plan thématique. Il consistait à étudier, comme l'invitaient les termes du sujet, les Etats puis les peuples transformés par la guerre. Il était possible de le coupler avec le plan chronologique comme dans la proposition suivante.

 

EXEMPLE DE PLAN DETAILLE

Vous constaterez que ce plan reprend la solution 3 et s'organise autour d'idées. C'est ce qu'il faut tenter de faire lorsque vous faites au brouillon votre plan détaillé. C'est une manière de mettre en avant des arguments dans votre copie et d'éviter qu'elle ne soit qu'une accumulation d'exemples et de connaissances sans souci de démonstration.  

I Les Etats européens face à une guerre longue et à des conséquences profondes

1. Faire face à une guerre longue alors que l'on s'attend à une guerre courte : des transformations dans de nombreux domaines : guerre totale, économie de guerre, recours à l'emprunt, industries d'armement, appel aux ressources matérielles et humaines des colonies...

2. Mobiliser pour faire face à une guerre longue... parfois en reniant ses propres valeurs : mobilisation des soldats (de 18 à 48 ans pour la France !), maintenir le consentement à la guerre par la propagande, la censure, le bourrage de crâne avec remise en cause des valeurs démocratiques comme la liberté d'expression. Politique qui permet de maintenir le consentement dans certains pays malgré les mutineries de 1917 mais pas dans la Russie tsariste.

Le contrôle postal exercé en Alsace, dans la ville de Colmar, occupée par les Allemands depuis 1871, pour plus de détails, cliquez ici !

 

3. Aux lendemains de la guerre, une nouvelle organisation de l'Europe selon plusieurs logiques.

a. la logique des vainqueurs : traîté de Versailles qui impose un Diktat à l'Allemagne, pertes territoriales pour l'Allemagne, gains pour les vainqueurs...

b. la logique du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes : disparition des empires multinationaux, apparition ou réapparition d'Etats nations comme les Etats baltes, la Pologne...

c. la logique de la diffusion de la démocratie : victoire apparente des démocraties avec la disparition des empires autoritaires. Exemple :  l'Allemagne avec la mise en place de la République de Weimar à la place du IIe Reich. Retour des libertés en France.

d. la logique de la diffusion du communisme : après la révolution d'Octobre 1917, mise en place d'un régime selon les principes de Marx qui entraîne des agitations révolutionnaires dans toute l'Europe à partir de la fin de la guerre : grèves en Italie, révolution spartakiste en Allemagne...

4. Des Etats confrontés au bilan désastreux de la guerre : bilan humain, régions dévastées, économie désorganisée (inflation), endettement pour reconstruire (perte de puissance financière pour l'Europe), financer les pensions pour les veuves, les orphelins, les mutilés et les anciens combattants.

Transition : l'importance des transformations pour les populations.

La nouvelle Europe née des traîtés de l'après guerre

 

II Les populations européennes face aux horreurs de la guerre et à ses conséquences

1. L'expérience combattante au  Front : guerre de tranchées, conditions de vie au Front, tête à tête avec la mort, banalisation de la violence, attaques inutiles, barbarie, déshumanisation de l'adversaire... (ensauvagement, brutalisation selon les historiens actuels).

2. A l'arrière : des sociétés bouleversées par la guerre : pénuries, essor du travail féminin, manque de libertés, civils touchés par le conflit (génocide dans l'Empire ottoman en 1915 contre la population arménienne) 

3. Gérer un véritable traumatisme : faire face au deuil. Culte du souvenir qui se met en place à la fois individuel (perte d'un mari, d'un fils, d'un frère...) mais aussi collectif : monuments aux morts, soldat inconnu, 11 novembre, fête nationale en France à partir de 1922.

4. Les messages laissés par la guerre parmi les sociétés européennes : exaltation du patriotisme chez les vainqueurs mais aussi les vaincus qui acceptent mal les conditions de la paix / pacifisme des anciens combattants (Der des Der, plus jamais ça...) / dénoncer les horreurs (notamment par l'art : cf les tableaux d'Otto Dix) / culpabilisation des Européens qui ont le sentiment d'avoir trahi la civilisation européenne et ses valeurs.

 

- La conclusion : elle doit apporter une réponse à la problématique. Il ne faut pas se contenter de généralités abusives ou d'ouvertures artificielles. Une réflexion sur la rupture qu'entrainent ce conflit et ses conséquences avec le déclin de l'Europe et de sa civilisation (révolution industrielle, colonisation), ou une réflexion sur  le point de départ de la violence extrême du XXe siècle aurait été appréciée !

 

A présent, place à vos commentaires !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales