Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 09:24
SEMAINE DU 1er AU 7 SEPTEMBRE

Fin de conquête
  aguirre.jpg Hommage au réalisateur allemand, Werner Herzog par Arte, pour souffler avec lui ses 70 bougies ! Ne ratez pas mercredi 5 septembre le magnifique Aguirre, la colère de Dieu, son chef d'oeuvre, tourné il y a 40 ans !

Une plongée moite et pesante sur les pas des conquistadors espagnols signera donc la rentrée 2012. En suivant le parcours chimérique de Don Lope de Aguirre (Klaus Kinski) pour découvrir le fameux Eldorado, Werner Herzog nous permet aussi de mesurer les méandres, les contours sinueux de l'âme humaine, avide de pouvoir et de richesses. Au milieu du XVIe siècle, une expédition composée de conquistadors espagnols, d'esclaves indiens et de moines missionnaires, se rend en Amérique latine, dans les Andes, pour y découvrir le mystérieux pays de cocagne qui assurera à tous le bonheur et la félicité (à défaut de la santé). 
Werner Herzog nous plonge d'emblée au coeur de cette folle épopée en nous présentant, tels des fourmis chargées de leur encombrant attirail, supportant une charge trop rude pour elles, une cohorte d'hommes ployant sous leur fardeau de cuir et de fer. Parmi eux, le ténébreux et aventurier Don Lope de Aguirre, qui a d'ailleurs bel et bien existé. Alors que les Indiens, quittant leur montagne natale, tombent comme des mouches, les Européens ont bien du mal à se mesurer aux éléments et Aguirre est sommé de constituer une expédition aux avant postes pour reconnaître le terrain et se confronter à la nature hostile. Victime de sa vanité et de son obstination, Aguirre s'enfonce au milieu du vert amazonien, perdu à tous les sens du terme mais pourtant prêt à tout pour trouver son chemin vers l'or et vers le pouvoir. La tragédie finira par le rattraper comme tous (ou presque) ses compagnons d'infortune dans une scène finale grandiose, qui est restée dans les annales du cinéma et a fait de Klaus Kinski (dont la carrière, elle-même chaotique, est intimement liée à celle de Werner Herzog) un acteur inoubliable, singeant la démence comme personne.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles SABATIER - dans ARCHIVES FILMS A VOIR
commenter cet article

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales