Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 17:15
SEMAINE DU 24 AU 30 DECEMBRE
Wolfi est magique... 
 amadeus.jpgEt si vous passiez Noël avec un sale gamin, qui ne pense qu'à tourner en dérision son génie. Son prénom ? Wolfgang Amadeus... sur Arte, dimanche 25 décembre à partir de 20 heures 40. 

Milos Forman, le fameux réalisateur tchèque reconnu internationalement a réalisé quelques films d'exception sous forme de biographies irrévérencieuses, bien loin des habituelles hagiographies que nous sert le cinéma quand il s'agit d'évoquer des personnages connus voire célèbres. La première de ces biographies fut celle consacrée en 1984 au génie autrichien du XVIIIe siècle : le compositeur Mozart. 
Enfant prodige réclamé par toutes les cours européennes, destin tragique d'un musicien mort à 37 ans, musicien prodigue aux nombreux opéras... tous les ingrédients étaient là pour donner naissance à un film révérencieux à l'égard de notre ami Wolfgang Amadeus.
Pourtant, Amadeus prit le contre-pied inverse : en suivant le parcours en moins de 2 heures 30 le parcours déchaîné d'un génial artiste mais aussi un grand enfant insatiable, capricieux et à bien des égards horripilant à souhait pour son entourage. 
A la sortie du film, beaucoup de critiques pointèrent les égarements du scénario avec l'exactitude historique, dénoncèrent les incohérences de la relation avec le fameux Salieri, présenté pendant tout le film, comme le rival noir du génie mozartien. Bref, beaucoup oublièrent qu'ils n'avaient pas devant leurs yeux un objet de cinéma mais un livre d'histoire de la musique illustré. Le film est en effet adapté de la pièce éponyme de Peter Shaffer, qui fut préposé au scénario, et ne visait en aucun cas la plate reconstitution historique. 
Pour magnifier Mozart tout en n'occultant rien de ses travers de petit humain (rires intempestifs, dérèglements digestifs...), Milos Forman décida de lui prêter le visage d'un acteur sans aucun passé, un certain Tom Hulce, qui, malgré le succès retentissant d'Amadeus (8 Oscars), ne tourna plus ensuite dans aucune grande production. Il faut voir cet acteur éphémère virevolter pendant tout le film, jusqu'au dernier souffle, poussé au son de l'incontournable Requiem, en faire des tonnes, sans doute en hommage appuyé au jeu des acteurs expressionnistes du début du XXe siècle. Tourné à Prague, en 1983-1984, en pleine guerre froide, ville qu'avait fui quelques années plus tôt Forman pour les Etats-Unis, Amadeus est une surenchère de décors surchargés, créant une atmosphère baroque, de musiques décoiffantes à partir d'extraits soigneusement choisis du compositeur et, même de provocations, bien éloignées du langage châtié des Temps modernes. Ainsi, Wolfi de déclarer face à un puissant monarque qui se veut un de ses mécènes :"Pardonnez-moi Majesté, je suis un homme vulgaire, mais, je peux vous l'assurer, ce n'est pas du tout le cas de ma musique !".

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles SABATIER - dans ARCHIVES FILMS A VOIR
commenter cet article

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales