Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 09:41

Voici la correction d'une des compositions de géographie proposées à l'épreuve blanche anticipée d'histoire-géographie en Première scientifique

Sujet 1 – Les villes et leur importance pour le territoire français

Introduction :

-       L’accroche peut montrer l’importance du phénomène urbain pour la France métropolitaine, encore plus pour les territoires ultra-marins, où le chef lieu concentre une grande partie de la population : plus de 4 Français sur 5 habitent en ville.

-       Il s’agit ensuite de bien définir le terme de « villes », chose difficile car les limites entre espaces urbains et espaces ruraux sont de plus en plus floues. A la définition traditionnelle de l’INSEE (une agglomération comptant plus de 2000 habitants), on pourra préférer une définition du type : « lieu où se trouvent les hommes, les activités et les richesses et qui offre des services à une population plus ou moins proche ». Cette définition amène justement à s’interroger sur le rôle et l’importance des villes pour le territoire français, alors que la très grande majorité des villes françaises s’étendent dans l’espace et voient leur nombre d’habitants progresser.

-        La problématique, sans être très complexe,  doit ainsi pouvoir dépasser la simple reformulation du sujet sous forme interrogative (ex : « quelle est l’importance des villes pour le territoire français » ?). On peut ainsi se demander : quels sont les rôles que jouent aujourd’hui les villes en France qui leur permettent de rayonner sur le territoire ? ou comment se manifeste l’importance des villes sur le territoire français à différentes échelles ?

-       L’annonce du plan très rapide doit clore l’introduction.

 plan.jpgLe quartier de la Confluence à Lyon, un quartier en pleine restructuration, confortant le phénomène de métropolisation. 

 

 Le développement : Organisé en fonction de la problématique retenue, il doit comporter les idées suivantes, illustrées d’exemples précis, voire de petits schémas, intégrés dans la composition (démarche à valoriser, si le travail est soigné et... adapté au sujet !).

1. LA REPARTITION DES VILLES SUR LE TERRITOIRE FRANÇAIS (échelle nationale)

- Un réseau urbain relativement dense et homogène (hormis une zone centrale peu urbanisée) : beaucoup de villes moyennes qui structurent le territoire. Des villes nombreuses dans les zones de plaines, de bas plateaux, et surtout sur les vallées fluviales (vallée de la Seine / vallée du Rhône).

- Une hiérarchie entre les villes très marquée : une aire urbaine qui domine le territoire (macrochéphalie qui se retrouve aussi dans les DROM). Un réseau déséquilibré, qui manque d’agglomérations de taille importante)

- Mais des villes en plein dynamisme dans la partie Ouest et Sud de la France : forte croissance démographique, solde migratoire très positif, notamment grâce à l’arrivée de jeunes actifs, des aires urbaines qui englobent de plus en plus de petites communes aux alentours de la métropole principale (ex : Toulouse, plus de 400 communes dans l’aire urbaine, Lyon plus de 200 !).

 

2. DES VILLES A L’IMPORTANCE DE PLUS EN PLUS MARQUEE : LES METROPOLES REGIONALES (échelle nationale et régionale).

- Renforcement du rôle des métropoles sur le territoire français qui rayonnent de plus en plus dans l’espace.

- Les causes de cet essor des métropoles peuvent être mises en évidence : elles guident les réseaux de transports nationaux et régionaux (autoroutes, gares TGV, aéroports...), elles sont le lieu privilégié de l’implantation des services avec parfois des quartiers d’affaires et des centres commerciaux (Part Dieu, Euralille, plus modestement Châteaucreux). Elles concentrent les équipements collectifs qui permettent d’attirer les habitants : salles de concert, équipements sportifs, culturels... sur un vaste territoire.

- Il est enfin possible de voir les conséquences pour le territoire de ce rôle grandissant des métropoles : leur volonté de s’associer pour être plus efficaces et rivaliser avec la concurrence parisienne ou internationale, mais aussi leur mise en concurrence et aussi le fait que la concentration des activités en leur sein peut pénaliser les villes moyennes qui perdent des services (ex : tribunaux, casernes, services hospitaliers...).

(- Possibilité de signaler les différents types de réseaux urbains : réseaux multipolaires comme en Rhône-Alpes, réseaux dominés par une seule métropole comme en Midi Pyrénées ou en Aquitaine, réseaux à deux ou trois pôles équivalents comme en Lorraine...).

 

3. DES VILLES QUI MARQUENT LEUR EMPRISE A L’ECHELLE LOCALE : LE PHENOMENE D’ETALEMENT URBAIN

-  Un phénomène généralisé : les villes qui s’étalent dans l’espace et qui empiètent sur l’espace rural : implantation de zones d’activités, de zones pavillonnaires, de petits immeubles collectifs. La première conséquence est le renforcement de l’emprise urbaine sur le territoire français (qui est donc de plus en plus urbanisé). On peut aussi signaler le problème de la ségrégation spatiale que ce phénomène contribue à renforcer : les classes moyennes fuyant souvent les centres-villes pour s’installer en périphérie.

- on peut signaler les autres conséquences à l’échelle locale: mise en place d’équipements dans l’espace naguère rural (salles de sport, écoles, équipements de loisirs...), le renforcement des réseaux de transport vers la métropole qui entraine souvent la saturation des réseaux routiers aux entrées/sorties des métropoles et des problèmes qui désormais doivent être gérés de plus en plus à l’échelle intercommunale (gestion des déchets, question des transports collectifs...).

 

 La conclusion : courte mais qui doit exister !

 La France est un territoire de plus en plus soumis à l’influence des villes qui renforcent leur emprise spatiale et qui structurent de plus en plus les réseaux. Cette importance du fait urbain se lit à différentes échelles : elle conditionne la place de la France notamment en Europe avec la métropolisation (émergence de villes de province au rayonnement plus important comme Lille, Lyon, Marseille) mais aussi aux échelles locales avec les problèmes d’aménagement et d’inégalité spatiale que leur développement ne manque pas de susciter.  

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales