Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 19:08

Ma collègue, Mme Meynard, propose les pistes de correction suivantes pour ceux qui ont choisi l'ensemble documentaire pour l'épreuve majeure, centré sur l'alimentation et la mondialisation. Bonne lecture ! 

 

Les notions soulignées dans les réponses proposées sont à définir par les élèves lors de la rédaction.

Les éléments notés en rouge sont à considérer comme des bonus et non des attendus absolus.

La mention en violet est un aspect qui peut être abordé par lʼélève soit dans la question 2 ou la 3 sans

problème.

 

Étude de documents - “En quoi lʼalimentation est-elle révélatrice des enjeux de la mondialisation?”

 

PARTIE I : REPONSE AUX QUESTIONS

1- Pourquoi la question alimentaire illustre-t-elle les inégalités de développement dans le monde? (doc.1)

Premier constat général = fracture N-S au niveau du développement suit celle de la sécurité alimentaire présente au nord de la ligne et plus complexe au sud. On peut même parler de suralimentation dans deux pôles de la Triade (Etats Unis  +UE occ.).

Second constat qui témoigne de ces inégalités des Nords et des Suds:

-- Des Nords = inégale sécurité alimentaire notamment dans les espaces de lʼex-bloc soviétique (Balkans- Europe de lʼest-Russie) = espaces fragilisés politiquement et économiquement.

-- Des Suds = deux secteurs sont frappés par un phénomène de sous alimentation = Asie centrale et Afrique sub

saharienne en particulier = les P.M.A dʼAfrique en grande difficulté, peut-on parler de développement pour certains? En même temps, grande diversité des Suds car certains présentent une sécurité alimentaire comparable aux pays développés = Turquie ou Mexique par exemple.

2- Quelles informations montrent lʼinfluence uniformisatrice de la mondialisation dans le domaine alimentaire?

(doc. 2,4 et 5)

-- Uniformisation des modes de production= une mondialisation alimentaire dirigée par les sociétés transnationales

de lʼagro-alimentaire qui encadrent la production agricole en amont en fournissant les engrais, semences, financement et conseils et en aval avec la transformation, le conditionnement et la distribution des produits agricoles standardisés et calibrés par lʼindustrie.

-- Uniformisation des stratégies dʼimplantation et de marchés = stratégies dʼimplantation mondialisées des

transnationales = installation dans certains espaces “porteurs” = puissance régionale type Brésil car puissance agricole de pays du Sud et en même temps stratégie de pénétration de nouveaux marchés en Amérique latine et du Nord, implantation anticipée pour pénétration de nouveaux marchés + mise en place de cluster qui témoigne dʼune uniformisation mondiale des stratégies de ces sociétés = cet aspect peut-être abordé dans la question 3. 

-- Uniformisation des modes de consommation et des goûts = généralisation à lʼéchelle mondiale de modes de

consommation alimentaires propres aux pays du Nord = restauration rapide qui gagne de nouveaux marchés dans les PED comme le Brésil, lʼInde ou la Chine, notamment dans les villes, haut-lieu de lʼuniformisation des modes de vie dans le cadre de la mondialisation. Cet aspect témoigne dʼune uniformisation des modes de consommation, de vie à lʼéchelle mondiale mais en même temps, les transnationales sʼouvrent ces marchés en proposant certes des concepts importés mais qui sʼadaptent en même temps aux marchés locaux, proposant des recettes au goût des populations (volaille au M.O ainsi quʼen Chine...) 

 

carte_malnute_monde.jpg

Carte de la malnutrition dans le monde (2005) : un symbole de la fracture Nord-Sud ? 

 

 

 

3- En quoi les exemples des entreprises Mc Do, Cargill, Monsanto et Doux illustrent-ils le fonctionnement de

lʼespace mondialisé? (doc. 2, 4, 5)

-- Des centres de commandement de la mondialisation alimentaire = pôles de la Triade = toutes ces sociétés ont leur siège social dans un de ces espaces = sièges US ou européen mais aussi japonais dans les associations type cluster. Des espaces moteurs de la mondialisation renforcés dans le cadre de la mondialisation alimentaire pilotée par le Nord = sociétés transnationales = actrices majeures de la mondialisation alimentaire = “maîtresses du monde”.

-- Des stratégies de localisation de ces sociétés qui témoignent de logique qui visent à utiliser lʼespace mondial au

maximum des potentialités, lʼespace devient un échiquier des stratégies des transnationales qui mettent en concurrence les territoires: stratégie de localisation guidée par les marchés des PED à conquérir + stratégie de délocalisation dʼactivités dans les pays du Sud (coût de production moindre, potentiel de marché vers classes moyennes de ces PED, ouverture de marchés locaux) = espace mondialisé = espace global = stratégies territoriales fondamentales pour ces sociétés et stratégies très volatiles et opportunistes.


 4- Relevez les divers flux cartographiés dans le document 4. Prennent-ils en compte les exigences du

développement durable?

Parler de pôles émetteurs ( UE occ. / Brésil) et récepteurs (Afrique de lʼouest-Russie-M.O, Amérique du nord, Afrique du Sud et Océanie).

Les trois axes du développement durable doivent être déclinés:

-- Axe social = jeu sur les inégalités de développement = recherche de zone de production à bas-coût = jeu sur le

différentiel de développement qui est bien sûr non conforme au principe de développement durable = libéralisme éco sauvage.

-- Axe économique = stratégie économique qui ne vise pas le développement des espaces en question mais le simple objectif de servir la stratégie de développement de la société transnationale en question. Objectif de rentabilité est primordial.

-- Axe environnemental = Effets néfastes sur lʼenvironnement du transport intercontinental = pollution, émission de gaz à effets de serre...

Parler du bilan carbone désastreux de ce mode de fonctionnement de lʼagrobusiness, très consommateur en énergie et gourmand en transports = principe inverse des circuits courts et bilan très lourd des “food miles” dans ce type dʼindustrie agro-alimentaire/productiviste = bonus.

 

5- À partir du texte 3 et des documents 2 et 4, reconstituez les différents arguments favorables ou opposés à

une libéralisation des échanges des produits agricoles. Lʼélève doit aborder et définir la notion de libéralisme économique basé sur la libre-concurrence et sʼopposant à tout interventionnisme étatique.

Arguments opposés à la mise en oeuvre dʼune libéralisation des échanges = nécessaire subventions agricoles

(PAC à définir), protectionnisme économique visant la régulation des prix et le maintien de rémunérations correctes des producteurs + nécessité de favoriser les circuits-courts dans un souci économique mais surtout environnemental = arguments portés par les altermondialistes en général + libéralisation des échanges = violences économiques et sociales liées aux stratégies de la mondialisation économique basée sur la mise en concurrence des territoires = principe qui favorise les gros producteurs au détriment des petits.

Si libéralisation du prix des denrées agricoles = spéculation financière possible sur les biens agricoles de première nécessité = cf. exemples de manifestations de la faim au Maghreb par exemple.

Arguments favorables à la mise en oeuvre dʼune libéralisation des échanges= lʼouverture des marchés favorise les

échanges et lʼimplantation dans les PED dʼindustries agro-alimentaires favorables au développement économique car pourvoyeuses dʼemplois + la concurrence entre productions du Nord et du Sud nʼexiste pas car les produits échangés ne sont pas les mêmes = lors que les pays du Nord exportent des céréales, produits laitiers, vins... les PED proposent du riz, café, thé... ainsi, ces espaces et ces productions ne sont pas concurrents mais complémentaires et permettent lʼorganisation dʼun circuit de “contre-saison” (exemple du Chili ou du Brésil) tout à fait favorables au Sud = arguments bien sûr développés par les transnationales.

Favoriser le développement de cluster cʼest assurer la possibilité de baisse des prix agricoles dans un système organisé de A à Z par un même ensemble de sociétés (gestion des coûts intermédiaires) = bonus.

 

mondialisation_flux_commerce_agricole.jpg

les principaux flux de produits agricoles dans le monde en 2004

 


DEUXIEME PARTIE : RÉPONSE ORGANISÉE


I- Une mondialisation alimentaire qui témoigne des inégalités à différentes échelles.

-- une inégale sécurité alimentaire à lʼéchelle de la planète qui témoigne des inégalités N-S.

-- Une réalité plus complexe selon les échelles dans les PED = espaces urbains-espaces ruraux.

 

II- Une mondialisation alimentaire qui renforce les pôles dominants de lʼespace mondial

-- Un système agro-alimentaire piloté par les sociétés transnationales de la Triade.

-- Système de mise en concurrence des territoires = clusters agro-alimentaires pilotent de stratégies de localisations internationales.

-- Application des modes de consommation occidentaux à lʼensemble de la planète = uniformisation liée à la

mondialisation.


III- Une mondialisation alimentaire aujourdʼhui contestée dans sa forme et dans le fond ?

-- Uniformisation des modes de conso et des goûts mais aujourdʼhui des résistances.

-- Politique de régulation des prix alimentaires car crise de la faim et spéculation alimentaire internationale.

-- Question du développement durable et surtout de la question environnementale dans modèle productiviste et

mondialisé = altermondialisme.

-- Contestation contre lʼachat de terres agricoles dans les P.E.D ou les pays à fort potentiel agricole (Brésil ou Ukraine) par des sociétés privées pour spéculer sur les cours.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales