Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 20:42

 

CORRECTION DE L’ENSEMBLE DOCUMENTAIRE

SUJET 2 : L’EUROPE RHENANE : UN ESPACE CENTRAL EN EUROPE ?

 

Trois défauts principaux :

-        une mauvaise délimitation de l’Europe rhénane qui se limite aux espaces traversés par le Rhin et ses affluents. Très souvent cette partie de la mégalopole est confondue... avec la mégalopole entière. Paris, Londres, Milan et encore moins Nice ou Prague, voire Berlin ne font partie de l’Europe rhénane même si ces métropoles ont des relations avec elle.

-        L’absence de maîtrise de la méthode pour la réponse organisée : l’introduction doit être courte et s’achever par la problématique donnée par le sujet mais aucune copie n’a expliqué l’expression importante : «espace central ». Comment répondre à la question sans donner une définition ?

-        L’absence ou le peu de connaissances personnelles apportées dans la réponse organisée : les conurbations, la reconversion des activités plus ou moins réussie, les aménagements intégrant Rotterdam dans la mondialisation mais posant des problèmes de développement durable... Répéter les réponses aux questions du premier exercice est lourdement pénalisé à l’examen.

PARTIE I : Réponse aux questions

1. L’Europe rhénane est définie par rapport au bassin fluvial du Rhin qui prend sa source au Nord de la Suisse, s’écoule entre France (Alsace, Lorraine) et l’Allemagne, traverse du Sud au Nord l’Ouest de l’Allemagne  et trouve son embouchure à Rotterdam aux Pays-Bas. Les Flandres belges avec notamment l’affluent de la Meuse sont rattachées aussi à l’Europe rhénane. Le Rhin peut constituer une frontière naturelle entre certains Etats et il a structuré tout un ensemble de villes de part et d’autre du lit du fleuve qui fut longtemps difficilement franchissable.
2. Les réseaux de communication structurent l’espace rhénan :

- par leur diversité : transport fluvial, routier, ferroviaire et aéroportuaire

- par leur complémentarité : passage du trafic maritime au trafic fluvial avec des voies navigables supportant de grands gabarits, passage du fret maritime au fret ferroviaire avec la ligne Betuwe inaugurée en 2007.

- par l’ouverture de cet espace sur une façade maritime dynamique : la Mer du Nord.

3.  Le réseau urbain est très dense avec une concentration de villes importantes sur un espace restreint (plus fortes densités européennes). On note la présence de trois conurbations (Rhin/Ruhr, Rhin/Meuse, Randstad Holland). Ces villes sont souvent des métropoles qui exercent un rayonnement important notamment au sein de l’Union européenne (capitales institutionnelles) ou dans l’espace mondial (Genève qui accueille des services de l’ONU et le siège d’une grande ONG).

4. Les facteurs de la puissance de l’axe rhénan :

- un réseau de communication dense et diversifié

- des métropoles nombreuses spécialisées dans les activités industrielles lourdes mais aussi dans les activités de recherche et de hautes technologies, notamment en Allemagne de l’Ouest.

- des sièges sociaux d’entreprises à l’Ouest de l’Allemagne et tout un réseau de filiales liées à des FTN.

- une situation géographique exceptionnelle avec un carrefour naturel de communication (plaine et vallée fluviale) doublée par l’appartenance de nombreux pays traversés aux fondateurs de l’Union européenne (exception de la Suisse).

Conclusion : l’Europe rhénane est bien une partie de la mégalopole européenne.

5.  Les limites :

- un manque de rayonnement politique surtout dans le contexte de l’élargissement européen vers l’Est.

- des problèmes de saturation au niveau des transports (problèmes d’encombrement et de pollution).

- un manque de métropoles au rayonnement international comme Paris et Londres, peu de sièges sociaux par rapport à ces autres espaces de l’Europe.

- une reconversion industrielle et technologique inégale

 

PARTIE II : Réponse organisée

Introduction : l’Europe rhénane est un espace de jonction entre Europe du Nord et Europe du Sud. Son développement a des origines médiévales et son poids a été renforcé également à la fois par l’industrialisation du XIXe siècle et la construction européenne à partir des années 1950. Elle semble constituer un espace central en Europe, c’est à dire un espace de direction qui concentre les hommes, les activités et les richesses. Mais cette suprématie n’est-elle pas remise en cause ? Peut-on encore affirmer que l’Europe rhénane est un espace central en Europe ?

 

DEVELOPPEMENT

A. UN ESPACE CENTRAL EN EUROPE, ELEMENT DE LA MEGALOPOE EUROPEENNE

1. Une position centrale au cœur de l’Europe mise en valeur par un réseau urbain et un réseau de transports dense.

2. Un espace ouvert sur l’Europe et... sur le monde (façade maritime de la Mer du Nord)

3. Un espace industriel riche qui s’est développé avec l’industrie lourde et qui s’affirme aujourd’hui dans les industries de pointe et les services de haut niveau (exemple : la Ruhr).

4. Un espace faisant partie de la mégalopole européenne : un espace où se concentrent les affaires et où se prennent les décisions : cœur économique de l’Europe et de l’U.E (les pays les plus riches, sièges des organisations internationales, des organisations de l’U.E, places financières, sièges sociaux et filiales des FTN)...

 

B. UN ESPACE PLUS FRAGMENTE ET MOINS PUISSANT QU’IL N’Y PARAIT

1.  Une division politique héritée de l’histoire qui peut réduire l’influence (membres de l’U.E mais pas tous : cf Suisse). Un poids politique moindre par rapport à d’autres parties de certains Etats (exemple : Berlin capitale de l’Allemagne depuis 1990 a remplacé Bonn pour la RFA).

2. Une diversité de situations avec des espaces ayant des problèmes de reconversion industrielle : la Lorraine, la Wallonie (taux de chômage encore élevé). Toute l’Europe rhénane n’est pas un espace de richesses.

3. Un espace menacé de saturation : problème de la lourdeur du trafic concentré sur l’axe rhénan, pollution, problème de l’extension du port de Rotterdam pour renforcer sa place dans la mondialisation mais qui pose des problèmes environnementaux et sociaux. Tendance à développer les axes de transport en marge de l’axe rhénan menacé de saturation (ex : plateforme multimodale de Dourges dans le Nord Pas de Calais).

4. Une position centrale remise en cause avec l’élargissement de l’UE vers l’Est et le poids important des deux métropoles européennes de rang mondial (Paris et Londres) qui nuisent au rayonnement de l’Europe rhénane :  à peine 20% des sièges sociaux des entreprises européennes se trouvent dans cette partie de l’Europe.

 cologne.jpg

LE RHIN A COLOGNE (Allemagne)

 

CONCLUSION : un passé et une situation géographique qui ont fait de cette région européenne le poumon de l’Europe et notamment de l’U.E mais cette suprématie encore manifeste connaît de plus en plus de limites... de nouveaux aménagements sont nécessaires mais difficiles à réaliser sans compromettre le cadre de vie des populations qui sont densément concentrées dans cet espace. L’Europe rhénane est un centre de l’Europe à la croisée de tous les enjeux du développement durable. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales