Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 12:23

Le programme de cycle 3 donne l'occasion de se pencher en détail sur le régime républicain, notamment par l'étude de sa difficile installation au XIXe siècle.
Commençons d'abord par cerner le double sens du terme 'République' qui désigne avant tout un régime politique et non un système de valeurs (comme la démocratie).

La République a pour caractéristique de ne pas être un régime où le pouvoir est dévolu à un monarque héréditaire. Cela ne signifie pas pour autant que la transmission du pouvoir se fasse par une élection et que le pouvoir soit régulièrement remis en jeu : pensons aux républiques autoritaires qui sévissent encore de nos jours dans les contrées nord-coréennes, cubaines...

Ensuite, la République, au sens étymologique du terme, est un régime qui doit oeuvrer pour le bien public, ou plus exactement pour la chose publique (la res publica). C'est donc théoriquement un régime qui s'appuie sur une dimension collective... ce qui n'exclut toutefois pas, là encore, une personnalisation du pouvoir (pensons à la République sous le Consulat ou les Républiques autoritaires de nombreux pays africains).

Que nous disent les instructions officielles ? Peu de choses, elles évoquent parmi les repères à connaître pour cette approche politique du XIXe siècle : "1848 : suffrage universel masculin et abolition de l’esclavage ; 1882 : Jules Ferry et l’école gratuite, laïque et obligatoire ; 1905 : loi de séparation des Églises et de l’État".

Dès lors, il conviendra d'analyser le régime républicain à l'aune de sa difficile génèse. C'est pour cela qu'il est indispensable de bien connaître la succession des régimes politiques sur cette période, ne serait-ce que pour montrer combien il fut difficile d'enraciner la République. Le XIXe siècle est un siècle passionnant mais difficile à enseigner et à comprendre, capital pour saisir nos traditions politiques. Je vous conseille de bien revoir cela avec un manuel de 4ème, voire de Seconde (jusqu'à la IIe République) et de Première ES/L (de la IIe à la IIIe République).

Deux moments clés sont à privilégier.
D'abord 1848, année clé qui synthétise tous les affrontements politiques du XIXe siècle : de la tentative de faire naître une République démocratique sociale en février, après la révolution qui mit fin au règne de Louis Philippe, jusqu'à l'élection en décembre au poste de président de la République... d'un non républicain : Louis Napoléon Bonaparte, futur Napoléon III. L'ensemble des événements de 1848 permet de montrer comment l'héritage démocratique de la Révolution française a pu être maintenu et même approfondi mais aussi très rapidement remis en cause. J'en profite également pour rappeler qu'il faudra attendre 1965 pour revoir un président de la République élu directement en France par la souveraineté populaire...

Ensuite, la période charnière des années 1870 au début des années 1880 : c'est à dire la dizaine d'années où le régime républicain a finalement mais après de terribles difficultés triomphé de ses opposants.  La ressource la plus utile pour revoir cette question consiste à utiliser un manuel de première ES ou L dont le programme recoupe ces deux aspects. Vous pouvez aussi consulter cet article à destination des lycéens mais qui permet de bien cerner les enjeux des années 1870 lorsque la IIIe République s'installe par défaut et met 5 ans à être définie !

Les ressources sont plus nombreuses pour découvrir la République triomphante à partir des années 1880. On peut partir de ressources locales : d'abord le blog des professeurs d'histoire-géographie du lycée Claude Lebois à Saint-Chamond vous donnera de précieux renseignements, en s'appuyant notamment sur les travaux de l'historien spécialiste de la IIIe République, Maurice Aguhlon.
On pourra aussi montrer l'enracinement du régime répubicain en mettant l'accès sur le rôle de l'école et de ses instituteurs, ces hussards noirs de la République. Le site officiel du Sénat offre un bon rappel des grandes lois scolaires et des liens utiles pour bien appréhender la laïcisation de l'école dans le giron républicain. Cette sécularisation de la société sera approfondie au début du XXe siècle avec ce que l'on nomme la République radicale qui permettra de souligner l'importance de la loi de 1905, dite de séparation des Eglises et de l'Etat qui affirme le principe de laïcité, c'est à dire de neutralité de l'Etat face aux affaires religieuses. 
 salledeclasse.jpgUne reconstitution de la salle de classe C11 de l'IUFM de Saint Etienne au début du XXe siècle... Pour des raisons de stricte confidentialité n'apparaissent pas l'enseignant avec sa règle et les étudiants dans leur blouse grise (égalité républicaine oblige) ainsi que l'étudiant puni porteur du traditionnel bonnet d'âne.
Musée national de l'éducation nationale à Mont Saint-Aignan placé sous l'autorité de l'INRP (institut national de la recherche pédagogique)

Titre sommaire

Partager cet article

Repost 0
Published by G. SABATIER - dans HISTOIREGEOCRPE Archives
commenter cet article

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales