Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 19:27

Le sujet de mineure de géographie proposé était le suivant : "l'organisation des différents espaces de tourisme en France".
Un tel libellé appelait de la part du candidat une bonne appréhension de l'expression "organisation de l'espace". Il ne fallait pas hésiter à mentionner des exemples concrets d'aménagements, de transformations des espaces du fait des différentes formes d'activité touristique (entraînant d'ailleurs des modifications plus ou moins profondes).  Trop de copies ont mal compris le sujet et ont surtout évoqué les causes du développement touristique de certains espaces français. Comme au concours, l'expression cartographique a été valorisée. On pouvait réaliser, en effet, un rapide croquis de localisation des différentes formes de tourisme en France métropolitaine. Il était également possible de faire un croquis montrant l'organisation d'une station balnéaire ou d'une station de ski avec ses équipements et ses impacts sur l'environnement.

Un des hauts lieux du tourisme culturel : le château de Chambord qui participe au rayonnement international de la France
chambord-chateau
Voici la correction proposée par Michaël Navarro sur ce sujet :


Le tourisme n’est pas une activité récente pour la France, mais il s’est affirmé au fil du temps. L’office national du tourisme a quand même été créé en 1910 ! Le tourisme est d’abord réservé à une élite fortunée, qui se rend dans les stations du bord de mer (Deauville, Cannes), de montagne (Chamonix) ou thermales (Vichy). La diffusion sociale va se faire progressivement du fait de deux facteurs : le perfectionnement des transports (chemin de fer…) et l’apparition des congés payés en 1936. Plus récemment, le développement des 35 heures et des RTT a multiplié les courts séjours, que ce soit à la ville, à la campagne ou au bord de la mer. Et voyager coûte moins cher, par exemple avec l’I-TGV ou les compagnies aériennes Low-Cost. La crise actuelle, si elle a raccourci la durée des séjours, n’a pas vraiment changé la donne pour l’instant.
1) des espaces touristiques variés, présents sur l’essentiel de notre territoire
- importance du tourisme littoral : Côte d’Azur, qui attire les Anglais dès le 18ème siècle ; Languedoc-Roussillon, grâce aux aménagements de l’Etat (mission Racine, de 1963 à 1983) surtout dans les années 70 ; Landes, avec Cap Breton et Hossegor, avec Biarritz également, très prisée par l’impératrice Eugénie, femme de Napoléon III (…)
-  développement des stations de montagne, à partir de Chamonix au début du 20ème siècle (puis stations intégrées dans les années 60, stations villages aujourd’hui ; loi Montagne…)

- essor récent du tourisme vert, comme dans le Massif Central ou en Vendée intérieure
- importance du tourisme culturel et historique (châteaux de la Loire, Versailles, cathédrales, Mont Saint Michel…), du tourisme urbain également (Paris = 1ère destination touristique)
- succès des grands parcs d’attractions, comme Disneyland Paris,, le Parc Astérix ou le Futuroscope de Poitiers
- déclin ou stagnation  des stations thermales, comme Vichy ou Evian

2) des espaces profondément anthropisés
-         l’homme a modifié les espaces pour faciliter le développement des activités touristiques : urbanisation littorale, qui peut être presque continue comme vers Cannes ou Cagnes sur Mer ; apparition de grandes stations de ski dans les massifs, parfois composée de barres d’immeubles comme les Arcs
-          l’homme a créé un vaste réseau de communications pour développer le tourisme : autoroutes, comme les A6 / A7 et A8 pour le tourisme méditerranéen ; voies rapides ; TGV ; aéroports…
-         l’homme a développé les infrastructures hôtelières et de loisirs : marinas,  campings géants comme celui du Cap d’Agde, ports de plaisance, cités lacustres comme Port Grimaud, centres de vacances, hôtels…
-         certains espaces ont mieux résisté, ce qui a permis le développement de formes touristiques plus respectueuses de l’environnement, comme le tourisme vert (randonnées en Auvergne, canyoning et rafting en Ardèche…).

3) Une organisation des espaces touristiques au cœur des enjeux du développement durable
- logique économique (emplois, activités) : le tourisme, en 2007, représente plus de 6% de notre PIB ; 82 millions de touristes étrangers (dans l’ordre : Anglais, allemands, Belges et Italiens) sont venus en France, 1ère destination touristique de la planète ; cela a rapporté plus de 52 milliards de dollars à la France
- logique sociale (demande forte de loisirs, de vacances, « désir de rivage », retour à la nature…) : un besoin de dépaysement en forte augmentation dans les années 2000
- logique environnementale avec la nécessaire protection des écosystèmes très fragiles : Loi littoral,  Conservatoire du littoral, parcs naturels nationaux comme la Vanoise en 1963, ou régionaux comme le Pilat, Loi montagne…
 
Conclure sur les régions peu/pas concernées par le tourisme, sur la chance de la France de disposer de paysages aussi variés, d’espaces touristiques aussi différenciés, par exemple.

Titre sommaire

Partager cet article

Repost 0
Published by G. SABATIER - dans HISTOIREGEOCRPE Archives
commenter cet article

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales