• : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

13 août 2011 6 13 /08 /août /2011 08:33

Nous procédons ici à un nouveau regroupement entre 2 questions de géographie au programme du CRPE 2010 et qui figurent dans les intitulés du programme de cycle 3, dans un souci de cohérence.

Pourquoi ce choix ? Pour construire avec les élèves et les étudiants préparant le concours, une notion géographique sous-jacente mais, hélas jamais explicite : celle de milieu. Pour le géographe, le milieu est la corrélation entre des éléments naturels et les transformations effectuées par l'homme. On parle donc de milieu anthropique car il n'existe pas, notamment pour le territoire français, de milieu qui soit resté purement naturel. Si c'est le cas (parcs nationaux, espaces enclavés des territoires ultramarins...), c'est un choix des hommes que de ne pas les aménager, donc ils sont eux aussi le produit d'une action humaine.

Dans un premier temps, le candidat au CRPE aura intérêt à bien revoir les caractéristiques physiques du territoire français (un manuel de 4ème voire de Première sera une aide précieuse). Une fois revues les connaissances de base sur relief, climat, morphologie du territoire français, on devra se pencher sur l'analyse de quelques paysages en montrant qu'ilssont le résultat de la combinaison des données naturelles. On parle ici de domaines bioclimatiques (comme le domaine méditerranéen, océanique, continental, montagnard).

climat_france.gif
Un classique  : la carte des grandes zones climatiques en France.  A connaître mais il faut aussi savoir quels types de paysages ces climats, associés au relief, produisent.

 

Sur le blog Sports-Santé d'une certaine Véro, consacré notamment à la randonnée, on trouve de magnifiques paysages méditerranéens : ici une formation végétale caractéristique de la garrigue, mais aussi la trace d'un aménagement humain fort ancien : une voie de communication remontant à l'époque romaine. Un bon moyen de rapprocher l'histoire et la géographie !
paysage-m-diterran-en.jpg

 

Après avoir abordé les caractéristiques naturelles et les paysages qui en résultent, il faut vite réintroduire l'homme sous peine d'oublier de faire de la géographie. Or, une question du programme réclame de s'intéresser, toujours au niveau de l'espace français aux principales activités en France. Le risque est grand ici de ne pas faire de la géographie mais de l'économie. Ainsi, en liant la question précédente à celle-ci, on peut à partir des paysages montrer aux élèves comment ceux-ci ont été transformés par l'homme.  

Il semble opportun de dresser ici une typologie des paysages en fonction des grands secteurs d'activités de l'économie, en prenant soin de bien les séparer pour une étude en cycle 3 (le fait d'analyser des paysages présentant une diversité d'activités est plutôt le propre du collège). Ainsi, on pourra étudier des paysages liés à l'activité agricole, d'autres liés à l'activité industrielle pour terminer par ceux liés aux activités de services. Pour le concours, des dossiers peuvent facilement être constitués autour d'une des activités avec des liens évidents avec l'éducation au développement durable. Mais, on peut aussi très bien concevoir une question de mineure du type : "les caractéristiques -ou les évolutions- des paysages agricoles-ou industriels ou de services".
Cette question n'est pas abordée en tant que telle dans le secondaire mais les candidats trouveront là encore des éléments utiles dans un manuel de 4ème et surtout dans un manuel de Première, notamment pour 2 chapitres : "l'espace économique français" et "des milieux entre nature et société" (personnellement, c'est mon chapitre préféré).

Pour les paysages agricoles, on trouvera aussi des ressources sur la toile : le site de l'INRA (bien placé en la matière) aborde cette question même si c'est hélas de manière assez ancienne (1995), en présentant des paysages et en insistant sur la subjectivité du choix des photographies, ce qui est une démarche très intéressante. L'écueil consiste, en effet, notamment avec les élèves, de leur faire croire que le paysage explique tout alors qu'il n'est qu'une vue partielle et forcément tronquée de la réalité.

Pour les paysages liés aux activités tertiaires, l'affaire devient plus compliquée car ces derniers sont très nombreux et leur localisation est moins facile à établir que les précédents. Cela peut évidemment concerner les paysages proches des centres-villes historiques en pleine mutation, comme le quartier de la Part-Dieu à Lyon ou celui de Châteaucreux à Saint Etienne, mais aussi les paysages de périphéries où se développent les services (sports, cinéma, commerces...). Le lien avec les différents paysages urbains est  ici nécessaire à établir.

 

cheveauxbleus.jpgUne vue du quartier de Chateaucreux et du siège d'un grand groupe de distribution pris depuis le parvis de la gare avec les Chevaux bleus d'A. Smati. Un véritable quartier d'affaires s'est développé,  fondé sur les services, qui a notamment profité d'une opération de rénovation urbaine  de grande ampleur avec la disparition d'entrepôts et aussi d'une célèbre chocolaterie. Le quartier devait aussi accueillir le nouveau siège du Conseil général de la Loire mais le déménagement paraît repoussé pour ne pas dire ajourné. (D'autres très belles photographies sur le site Saint-Etienne en photos).

Titre sommaire

Partager cet article

Published by G. SABATIER - dans HISTOIREGEOCRPE Archives
commenter cet article

commentaires

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog