Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 20:55
SEMAINE DU 16 AU 22 JANVIER

Se la couler douce
ladolcevita.jpg
 Une semaine très riche qui s'annonce avec la diffusion de la première partie de Shoahde Claude Lanzmann sur Arte mercredi 20 janvier soir  mais aussi L'Horloger de Saint Paul  de Bertrand Tavernier (jeudi 21 janvier à partir de 14 heures 45 sur France 3) qui nous replongera dans un quartier populaire de Lyon des années 70... mais si on allait du côté de Rome dans les années 60 sur les traces d'Anita Etberg et Marcello Mastroianni avec Federico Fellini ?
 
Très, très tard, dans la nuit de mardi à mercredi, France 2 diffuse à partir de 1 heure 20 du matin, le chef d'oeuvre fellinien (puisqu'il est permis de créer à partir du nom du grand réalisateur italien un adjectif de langue française), La Dolce Vita. Le film durant presque 3 heures, on se demande bien, sauf à utiliser tout procédé d'enregistrement à sa convenance, qui verra vers 4 heures du matin Marcello Mastroianni échoué, tel un vulgaire cétacé prisonnier d'un filet de pêcheur,  sur une plage italienne, désabusé et hagard, fatigué des soirées un brin déjantées de ceux qui veulent connaître la dolce vita. Mais avant d'arriver à cet épilogue génial, que de périples pour ce paparazzo courant derrière les soirées mondaines, confident et amant des starlettes d'un jour !
Sans évoquer la fameuse scène de la fontaine de Trévi, cultissime, sans cesse diffusée et rediffusée, on doit se rappeler que le génie de Fellini a aussi éclaté dès le début du film avec le survol en hélicoptère de la ville romaine, partant des périphéries populaires en passant par les toits des immeubles bourgeois du centre ville où ces dames font bronzette pour arriver jusqu'à la basilique Saint Pierre, le tout accompagné d'une sculpture imposante d'un Christ rédempteur. Film sur les apparences, sur les fêlures qui se cachent derrière ceux qui s'abritent derrière le masque de la frivolité et les leurres d'une vie dissolue, La Dolce Vita est sans doute la plus belle mise en scène de ce que l'on appelera quelques années plus tard, la société du spectacle.  Sans égaler, selon moi, les prodigieux Huit et demi et Vogue le navireLa Dolce Vita est de ces films qui marquent l'histoire du cinéma. Ainsi, il est bon de s'y plonger dedans, nons sans délectation, au moins une fois, pas forcément en pleine nuit, même si c'est peut être le meilleur moyen de suivre de près le train de vie des personnages !

Partager cet article

Repost 0
Published by G. SABATIER - dans ARCHIVES FILMS A VOIR
commenter cet article

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales