Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 22:40
SEMAINE DU 23 AU 29 MARS

RÊVE DE SINGE
  planete-des-singes.jpg Retour aux sources : le premier film de cinéma adaptant le livre de Pierre Boulle, avant ses suites (inégales), son adapatation en série télévisée et avant son remake du XXIe siècle. Arte nous propose de revoir ou découvrir l'incomparable Pllanète des Singes, dimanche 24 mars à partir de 20 heures 45. 
.
La Planète des Singes de Franklin J. Schaffner a été réalisée en 1968, année étendard de la contestation mondiale. Comme tout bon film de fiction et surtout de science-fiction, ce dernier parle avant tout de son époque... et pas simplement du fait de la coiffure très sixtees de nos amis les primates. Dès le début du film, à bord de son vaisseau spatial, George Taylor (alias Charlton Heston) s'interroge sur le degré de développement de la technologie que les humains sont capables de produire. Question d'importance au moment où la conquête spatiale et la course à l'armement battent leur plein : le héros du film endosse l'habit du scientifique tout aussi confiant dans la capacité de l'homme à progresser qu'inquiet à l'idée d'en découvr les répercussions sur la nature. Il ne sera pas déçu ! 
Avant même l'arrivée à l'écran des nouveaux maîtres, après l'accident du vaisseau forcé, les trois survivants doivent, en effet, affronter aussi bien physiquement que psychologiquement une véritable traversée du désert, destinée à nous montrer comment les rapports humains sont systématiquement soumis au sceau de la domination voire de l'humiliation entre les représentants de cette espèce vivante. Film très biologique, profondément marqué par un esprit écologiste en train de germer, La Planète des Singes se présente comme un film assez contemplatif, malgré des scènes d'action intéressantes. L'accent est mis sur les paysages pour mieux chercher à dépayser le spectateur, ce qui rend d'ailleurs le final encore plus abrupt et inoubliable. La bande son, qui accompagne le périple de Taylor confronté à la violence de la société simiesque qui a pris le pouvoir sur les hommes, est d'une rare intensité. Elle renforce l'aridité du décor et la tyrannie exercée par les singes sur les hommes et même entre eux.  
Au-delà de la révélation finale qui démontre, une fois n'est pas coutume, la puissance du cinéma sur toute forme d'écrit, La Planète des Singes permet au spectateur de se questionner sur son rapport aux autres et à lui-même, permettant de mesurer en quoi son comportement peut être parfois, si on ose reprendre cette référence philosophique, "humain, trop humain". 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles SABATIER - dans ARCHIVES FILMS A VOIR
commenter cet article

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales