Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 15:20
SEMAINE DU 17 AU 23 MARS
Vicissitudes de la vieillesse 
  laviedevantsoi.jpgUn film de 1977, adapté d'un roman de Romain Gary du même titre, projeté sur France 2, dans la nuit du mardi 20 au mercredi 21 mars 2012, à partir de 1 heure 20 du matin : sans intérêt ? 

A l'heure où le cinéma français semble s'enorgueillir de récompenses hollywoodiennes, osons nous demander si les films primés résistent, eux aussi, au temps qui passe. Pour répondre à cette question, France 2 nous offre l'occasion de découvrir un film de plus de 35 ans, au très joli titre, La vie devant soi, réalisé par le cinéaste d'origine israélienne, Moshé Mizrahi. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, l'oeuvre évoque les derniers moments de Madame Rosa, alias Simone Signoret, ancienne prostituée juive et qui joue la nourrice d'occasion pour les enfants de ses collègues de condition, de toute race, dans le quartier cosmopolite parisien de Belleville. Le film véhicule ainsi un message de tolérance toujours bon à prendre en des temps troublés.
Le film fut un véritable succès critique lors de sa sortie à la fin des années 70 : Simone Signoret emporta le césar de la meilleure interprète féminine en 1978, devançant notamment, deux merveilleuses compositions d'actrices (celle de Miou-Miou dans le génial mais trop méconnu Dites-lui que je l'aime, et celle d'Isabelle Huppert dans La Dentellière). Le film fut couronné aussi d'un Oscar du meilleur film étranger (en fait meilleur film en langue étrangère) à Hollywood. 
Découvrir les bobines de cette oeuvre plus de trois décennies plus tard permettra donc de savoir, si elles doivent, comme Madame Rosa, finir au milieu de ses souvenirs dans une cave, ou revoir la lumière et retrouver une seconde jeunesse. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles SABATIER - dans ARCHIVES FILMS A VOIR
commenter cet article

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales