Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 09:39
SEMAINE DU 28 AVRIL AU 4 MAI

Dindon de la farce
  spountz.jpgPour se conforter que l'original vaut toujours mieux que la copie, rien de tel que la redécouverte d'un classique du cinéma comique : Le Schpountz de Marcel Pagnol avec Fernandel, très tard dans la nuit du 1er au 2 mai, sur France 2. 

Victime, comme beaucoup d'autres, d'un remake raté et inintéressant, il y a quelques années, Le Schpountz, de l'écrivain cinéaste Marcel Pagnol, réalisé dans les années 30, reste un grand film sur le cinéma. Il retrouve, dans son intrigue, les principes de l'arroseur arrosé, à travers l'histoire d'un idiot de village "repéré" par une équipe de cinéma en plein tournage dans le midi, qui fait croire à ce dernier qu'il a le potentiel pour devenir une vedette pour mieux rire à ses dépens. Nous voici donc bien proche d'une des premières vues Lumière, réalisée à la fin du XIXe siècle ou encore, bien des années plus tard, du Dîner de cons de Francis Veber. 
Le Schpountz, le surnom moqueur attribué à ce naïf, c'est Fernandel, l'acteur méridional par excellence qui ne pouvait que tourner avec le réalisateur le plus méditerranéen qui soit, Marcel Pagnol. Ce dernier a conçu son film comme une mise en abyme de son propre cinéma, accusé de récupérer le folklore du Sud de la France. Le Schpountz est, en effet, contrairement à ce qu'on voudrait bien lui faire croire, un très mauvais acteur, qui en fait des tonnes et qui produit l'effet inverse chez les spectateurs de celui qu'il recherche. Quelque part, il est le symbole du cinéma de Pagnol qui récupère aussi l'accent, le décor, les moeurs voire les stéréotypes du Midi de la France pour les placer au coeur de ses productions cinématographiques. Enorme acteur, comme le fut aussi à sa manière, Louis de Funès, Fernandel est, ici, selon l'expression consacrée par l'écrivain Novère Navarina, l'acteur nul par excellence, dans le sens où il annihile toute trace de sa personnalité pour jouer. Le voir déclamer sous tous les tons le plus célèbre alexandrin de la langue française, selon Paul Claudel, "tout condamné à mort aura la tête tranchée", est un moment de pur bonheur, le tout accompagné comme il se doit d'un véritable regard de cinéma, matérialisé par un zoom avant progressif sur le visage de l'acteur. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles SABATIER - dans ARCHIVES FILMS A VOIR
commenter cet article

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales