Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 19:07

Le manuel d'Histoire des classes de Première étant momentanément indisponible, les élèves qui doivent exécuter un exercice pour mercredi trouveront ci-dessous les extraits de la loi du 19 Mai 1874 sur le travail des enfants qui se trouvent sur le document 5 page 59 du manuel. 

SECTION 1ère - Age d'admission. Durée du travail

Art. 1 - Les enfants et filles mineures ne peuvent être employés à un travail industriel, dans les manufactures, fabriques, usines, mines, chantiers et ateliers, que sous les conditions déterminées dans la présente loi.

Art. 2 - Les enfants ne pourront être employés par des patrons ni être admis dans les manufactures, usines, ateliers ou chantiers avant l'âge de douze ans révolus. Ils pourront être toutefois employés à l'âge de dix ans révolus dans les industries spécialement déterminées par un règlement d'administration publique rendu sur l'avis conforme de la commission supérieure ci-dessous instituée.

Art. 3 - Les enfants, jusqu'à l'âge de douze ans révolus, ne pourront être assujettis à une durée de travail de plus de six heures par jour, divisées par des repos. À partir de douze ans, ils ne pourront être employés plus de douze heures par jour, divisées par des repos.

SECTION II- Travail de nuit, des dimanches et jours fériés 

Art. 4 - Les enfants ne pourront être employés à aucun travail de nuit jusqu'à l'âge de seize ans révolus. La même interdiction est appliquée à l'emploi des filles mineures de seize à vingt et un ans mais seulement dans les usines et manufactures. Tout travail entre neuf heures du soir et cinq heures du matin est considéré comme travail de nuit. Toutefois, en cas de chômage résultant d'une interruption accidentelle et de force majeure, I'interdiction ci-dessus pourra être temporairement levée, et pour un délai déterminé, par la commission locale ou l'inspecteur ci-dessous institués, sans que l'on puisse employer au travail de nuit des enfants de moins de douze ans. 

Le texte originel comporte plus de 30 articles et est disponible à cette adresse. Le site Droitsdesenfants précise en outre que : "une première loi limitant le travail des enfants avait été votée en 1841. Il s'agissait de la première incursion sérieuse de l'État dans les relations professionnelles après une période de libéralisme intense. Son application peu satisfaisante, parce que l'inspection était assurée par des bénévoles peu motivés, avait rendu nécessaire celle du 19 mai 1874, complétée la même année par les lois du 7 octobre et du 7 -20 décembre. Mais celle-ci était encore trop imprécise pour être exécutée rigoureusement et les trop nombreuses exemptions et limitations comme le fait que les inspecteurs dépendaient en ce cas des notables des conseils généraux, au sein desquels les industriels exerçaient une indéniable influence, en avaient limité la portée. Ne satisfaisant personne, cette loi fut mise en cause cinq ans plus tard et les longs travaux pour sa révision aboutirent en 1892 à la loi " sur le travail des enfants, des filles mineures et des femmes dans les établissements industriels ". La loi votée en 1892, alors que le régime républicain était bien consolidé, interdisait le travail industriel avant l'âge de douze ans et apporta de nombreuses restrictions aux travail des mineurs de moins de dix-huit ans. Elle fut plus efficace car le contrôle de son exécution fut confié à un corps d'inspecteurs indépendants des autorités locales. Elle était complémentaire des lois votées au début de la décennie précédente sur l'obligation de scolarité. Au début du XXe siècle, le travail des enfants dans l'industrie était en très forte régression."

La difficile application de la loi de 1874 trouve sa confirmation dans beaucoup d'archives. En témoigne par exemple, cette lettre adressée en 1878 au préfet de Savoie (département français... depuis 1860 seulement), où le travail de jeunes filles est dénoncé par le maire d'une petite commune, Fréterive, actuelle Combe de Savoie (Côte 33 MI 1). On y trouve une référence explicite au travail des enfants. 

travail-enfants005.jpg

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Michel Renard 15/09/2011 11:53



Cher collègue,


 


Peux-tu accéder à ton blog à partir des ordinateurs de ton lycée ? Chez nous, cest désormais imposssible...!
Merci

Michel Renard


professeur dhistoire au lycée Claude Lebois à Saint-Chamond (Loire)



Gilles SABATIER 16/09/2011 18:55



Je vais me renseigner de ce pas ! Idem dans le lycée : les élèves n'ont pas accès au blog mais... le site officiel de l'établissement fait de la pub pour cet
outil pédagogique mais pas consultable. 



HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales