Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 10:44

Remarques générales sur l’épreuve de géographie :
-la réponse doit suivre la structure d’une composition ou dissertation ; c'est-à-dire problématisée et selon un plan rigoureux annoncé dans l’introduction (pas forcément) ; une rapide conclusion rappelle les principaux éléments de réponse à la problématique
-les croquis, schémas, organigrammes… sont valorisés, à condition qu’ils soient soignés et justes ! (pas de petits croquis dans la marge…) ; il faut donc s’entraîner avant l’épreuve
-les concepts doivent s’appuyer sur des exemples et des localisations précises
-la gestion du temps est un des éléments clés de réussite (rappel : pour le concours, l’H - G sont couplées avec le français et vous ne disposerez en fait alors que d’1h30 environ)
- le respect du sujet ; il s’agit de ne pas le transformer dès le début de la copie en « l’exemple d’une station balnéaire » ou « l’exemple d’une station de ski » mais d’intégrer ces cas à la réflexion qui cherchera à répondre au sujet donné.
-la rédaction doit être soignée : une mauvaise syntaxe ou des fautes d’orthographe sont pénalisées, ce qui est logique dans le cadre d'un diplôme universitaire préparant de futurs professionnels de l'enseignement.
 
Grande_motte.jpgLa station balnéraire créée ex-nihilo du fait d'un état aménageur dans les années 60 : la Grande Motte de J. Balladur.
 
Eléments de correction pour le sujet de géographie : « A l’aide d’exemples librement choisis, vous dégagerez les caractéristiques d’un espace touristique en France. »
-le sujet porte sur un seul espace touristique dont il faut dégager les caractéristiques : il ne s’agit donc pas de traiter de « l’activité touristique » (sujet d’économie et non de géographie), ni de faire une « typologie des espaces touristiques en France » (sauf dans une rapide introduction avant de choisir l’un d’entre eux) ; vous aviez ainsi le choix entre de nombreuses possibilités sur des espaces plus ou moins larges :
-par ex, une réponse resserrée sur une station balnéaire ou bien plus largement sur le littoral méditerranéen (dans ce cas, on évoque l’opposition entre la Côte d’Azur et le Languedoc-Roussillon)
-idem avec un exemple de station de ski, ou la montagne alpine…
-l’Ile de France avec la diversité du tourisme urbain pouvait également constituer un bon sujet d’étude
 
- dans tous les cas, la réponse doit intégrer certains incontournables différemment déclinés en fonction de l’exemple retenu :
-les conditions du milieu : les notions d’atouts et de contraintes du milieu sont contingentes (en fonction du niveau technique et de richesse et aussi des choix de société)
-une mise en perspective historique du développement touristique de l’exemple choisi
-le jeu des acteurs : l’Etat aménageur, les entrepreneurs privés, les collectivités territoriales
-les aménagements induits par cette activité : hébergement, infrastructures de transport…
-les impacts économiques et sociaux : là aussi, il faut montrer la complexité des relations avec les autres activités économiques : tantôt, on observe des conflits d’usage (compétition pour la terre, bulle spéculative…), tantôt des synergies lorsque le tourisme devient localement un levier de développement selon les saisons et peut être remplacé par d’autres activités, comme l’agriculture de montagne (phénomène des doubles actifs)
-les impacts sur les paysages : impacts variés et parfois contradictoires : artificialisation du milieu et uniformisation paysagère (bétonnage des côtes ? mitage…) ; mais aussi mesures de préservation ou de restauration par le nouveau regard porté sur le territoire (législations sur la montagne, le littoral, le paysage ; renouveau de territoires à l’abandon…) ; cela peut aboutir dans certains cas à un risque de muséification du territoire
-la thématique du développement durable : on rappellera que cette notion ne concerne pas seulement les enjeux environnementaux (gaspillages de ressources en eau, en énergie, pollutions, érosion par surfréquentation…), mais aussi économiques et sociaux ; des exemples doivent montrer que l’articulation de ces 3 dimensions est souvent complexe mais possible
-les enjeux liés aux risques : combinaison entre un aléa et une vulnérabilité ; mesures de prévention (PER) et de protection

LA-CLUSAZ.jpgMagnifique vue sur une partie de la station de la Clusaz avec des aménagements liés au tourisme différents sur les versants du massif.

Titre sommaire

Partager cet article

Repost 0
Published by G. SABATIER - dans HISTOIREGEOCRPE Archives
commenter cet article

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales