Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 18:40

Au hasard de la correction d'une copie d'un travail à la maison en Première, j'ai trouvé une allusion aux martyrs de Vingré (travail de Titouan). L'occasion m'est donc donnée de revenir sur cet épisode peu connu car peu glorieux de la Première Guerre Mondiale, qui s'est déroulé en novembre 1914 et qui a concerné des hommes d'un régiment d'infanterie originaires pour la plupart de la Loire car stationné à Roanne. 

Près du lycée, une rue piétonne commerçante et accueillant de nombreux restaurants s'appelle la Rue des Martyrs de Vingré. 

vingre.jpg

Les martyrs de Vingré tirent leur nom d'une bourgade, Vingré, située dans l'Aisne, au Nord de la France.En novembre 1914, les soldats français essuient le feu allemand pendant près de 2 heures. Il en résulte une véritable confusion et 24 soldats parviennent à fuir les balles allemandes (nous sommes encore dans le contexte d'une guerre offensive). L'officier de commandement qui rédige le rapport les présente, à tort, comme des déserteurs, alors qu'ils n'avaient fait que battre en retraite. Il ne s'agit donc pas de mutins comme il pourra en exister plus tard dans le conflit (dès 1915).

Six d'entre eux sont choisis au hasard parmi les 24 et sont jugés coupables de désertion et d'abandon de poste. Après un jugement expéditif, ils sont fusillés quelques jours plus tard, le 4 décembre 1914, à titre d'"exemple", comme le veut la formule consacrée. Deux d'entre eux étaient originaires d'Ambierle, au Nord de la Loire.

Leur mémoire se perpétue dans notre département avec la fameuse rue rappelant leur sacrifice. A Ambierle, la place publique porte la même dénomination et la ville de Boën possède aussi une rue "des Fusillés de Vingré". 

Vous trouverez beaucoup de renseignements sur ces soldats, notamment les lettres qu'ils envoyèrent à leur famille, avant d'être passés par les armes sur ce site. Comment la justice militaire a-t-elle contribué, elle aussi, à faire accepter la guerre aux soldats ? A cette question, des élèves de Première L ont tenté de répondre, il y a quelques années en rédigeant des articles d'un blog grâce à l'aide d'une étudiante en doctorat de Saint Etienne. Vous pouvez consulter leur travail à cette adresse ainsi que bien d'autres articles avec des archives passionnantes sur la Grande Guerre sur d'autres sujets, locaux ou non. Bonne lecture !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales