Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 11:17
SEMAINE DU 14 AU 20 JANVIER 
Anar mais pas nanar
 louise-michel.jpg Louise-Michel, un tandem déconcertant de prolétaires en lutte contre le patronat sans scrupule. Benoît Delépine et Gustave Kervern, deux réalisateurs politiquement incorrects, sur Arte, mercredi 18 janvier, à partir de 20 heures 35. De quoi faire perdre à la France tous ces A au triple galop !

Cinéastes très iconoclastes et qui tournent finalement depuis peu, mais toujours en tandem, Gustave Kervern et Benoît Delépine ont une prédilection marquée pour suivre les traces de ceux que le cinéma ne montre jamais dans toute leur cruauté et leur humanité : ceux que, jadis, on appelait les prolétaires dans le discours marxiste. Le titre de leur film est en fait la contraction de deux prénoms portés par les personnages principaux : Louise (géniale Yolande Moreau), ouvrière analphabète et Michel, agent de sécurité reconverti dans la fonction de tueur à gages. Leurs deux prénoms accolés mais séparés par un trait d'union évoquent la célèbre Louise Michel, l'anarchiste de la Commune de Paris (1871), déportée jusqu'aux lois d'amnistie en Nouvelle Calédonie, pour insurrection contre l'Etat. 
Louise et Michel forment un couple très iconoclaste dans la tradition cinématographique. Leur mission est d'abattre le patron-voyou qui a, en une nuit, déménagé toute une usine du Nord de la France, laissant sur le carreau Louise et ses camarades. Car, c'est décidé, pour Louise, la lutte des classes n'a pas disparu, et c'est la solution radicale qu'il faut adopter contre les satanés capitalistes qui vous mettent à la rue avec 2000 euros d'argent de poche.
Le problème de Louise vient toutefois du fait qu'elle n'est pas forcément très à l'aise dans la direction des ressources humaines et le choix de Michel, agent de sécurité plus habile dans le discours qu'efficace dans l'action, se révèle rapidement désastreux pour la sinistre besogne à exécuter. 
Louise-Michel va donc évoquer l'épopée de deux magnifiques loosers, d'un pathétisme irrésistible, engagés dans un combat qu'ils croient maîtriser mais qui finit par les dépasser complètement. Mais, plus que l'objectif de leur périple, c'est dans le récit très alambiqué, plein de tours et de détours, que les réalisateurs excellent à saisir la folie de notre monde. Il en va notamment de leur rencontre délirante avec un savant-fou interprété par le gigantesque Benoït Poelvoorde, capable d'évoquer les attentats du 11 septembre 2001 avec... une corde à linge. Un film véritablement fou à lier à ne surtout pas manquer, pour rire de toutes les couleurs (jaune et noir) de notre époque. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles SABATIER - dans ARCHIVES FILMS A VOIR
commenter cet article

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales