Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

11 septembre 2010 6 11 /09 /septembre /2010 21:30
SEMAINE DU 4 AU 10 SEPTEMBRE
 
Pas seulement pour les insomniaques
nuits-blanches.jpg
 Puisque tout le monde a repris, il est logique que la télévision française se décide (enfin) à diffuser des bons films. Mais rien n'est jamais facile : il faudra mériter son Visconti : Nuits blanches sera diffusé sur France 3 dans le cadre du cinéma de minuit dimanche 5 septembre à 0 heure 35. 

Après une semaine de vaches très maigres, voire quasi squelettiques, nous avons la chance de retrouver quelques bons films sur nos écrans de télévision pour nous occuper (!!!). Sans négliger Reservoir Dogs, le premier film de Tarantino, ou Les Incorruptibles de Brian de Palma, films très estimables mais souvent diffusés, nous privilégierons une pépite peu connue du très grand réalisateur italien, Luchino Visconti. Ce n'est pas Le Guépard, Rocco et ses frères, Ludwig ou le Crépuscule des Dieux qui nous sont promis mais Nuits Blanches, film en noir et blanc réalisé en 1957. Au-delà de la distribution (Mastrianni, Maria Schell, Jean Marais), cette adaptation d'un ouvrage peu connu de Dostoïevski (Quatre nuits d'un rêveur) ravit par la beauté de sa photographie. Un magnifique noir et blanc, capable d'atténuer la frontière entre le réel et le rêve,  amplifie les amours contrariées des personnages pour culminer jusqu'à une scène finale d'une sidérante poésie et d'une rare tristesse. 
Oeuvre rejetée en son temps, car jugée trop esthétique et trop éloignée du courant du néo-réalisme, face auquel Visconti avait déjà pris ses distances, Nuits blanches est une grande oeuvre qui a notamment beaucoup inspiré James Gray à travers son récent et très réussi Two Lovers. Vous trouverez une critique très subtile et informée de ce beau film sur le site Critikat, qui vous décidera certainement à faire comme le héros du film, Mario, à toucher du doigt le charme des déambulations nocturnes. 

Partager cet article

Repost 0
Published by G. SABATIER - dans ARCHIVES FILMS A VOIR
commenter cet article

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales