Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 10:46
SEMAINE DU 30 OCTOBRE AU 5 NOVEMBRE

 E.D.Wood avant Tim Burton
 
Plan-9-From-Outer-Space.jpgReconnu comme le cinéaste le plus mauvais de tous les temps, immortalisé sous les traits de Johnny Deep par Tim Burton dans les années 90, E.D. Wood a commis d'extraordinaires films de S-F, tels que le très mauvais Plan 9 from outer space en 1958, avec son artiste fétiche, Bela Lugosi dont ce fut le dernier film.  

Rendons, à nouveau, hommage à Arte qui a l'audace de programmer ce que nulle autre chaîne n'ose faire : un film d'Edward D.Wood, dans la nuit du jeudi 4 au vendredi 5 novembre à 1 heure du matin. 
Ce Plan 9 from outer space est en tout point fidèle à la réputation du réalisateur, entretenue bien des années plus tard par le fameux Ed Wood de Tim Burton : scénario catastrophique, moyens ridicules, effets spéciaux dignes d'une grande section maternelle et distribution improbable. Même l'amicale participation de Bela Lugosi, acteur fétiche de Wood, tourna au fiasco, car ce dernier, interprétant un des innombrables zoombies du film, ne trouva rien de mieux que d'aller faire un tour (définitif) sous terre, après avoir tourné quelques minutes de cette incertaine oeuvre cinématographique. Mais E.D. Wood tenait trop à son acteur pour ne pas le laisser apparaître à l'écran et il n'hésita pas à le faire intervenir à plusieurs reprises en recourant, au besoin, à une doublure, grâce à la présence de  son chiropracteur, dont la ressemblance avec l'acteur était, évidemment, nulle. 
Excellement placé au box-office des nanars, comme en témoigne le site Nanarland, Plan 9 from outer space n'est pas en tout point ridicule. D'abord, son titre quelque peu long et peu vendeur fait, en fait,  référence à une neuvième tentative d'extra-terrestres pour s'emparer de la terre après l'échec de 8 premières tentatives. Le film a également un contenu politique sulfureux puisque face à l'invasion des E.T stationnés au-dessus de Washington, les autorités américaines refusent de se rendre à l'évidence et minimisent la gravité de la situation (alors que, en pleine guerre froide, toute rumeur d'infiltration étrangère était vécue comme un véritable traumatisme chez les yankees). Mieux, E.D Wood est peut être un magnifique cinéaste d'anticipation resté trop longtemps incompris. Le site d'Arte nous révèle, en effet, dans la présentation du film, que ce dernier ne dut sa raison d'être qu'à une aumône de l'église baptiste de Beverly Hills qui exigea en contrepartie que tout l'équipe du film fut baptisée. Ed Wood, le cinéaste qui sut le premier percevoir le retour à la spiritualité...

Partager cet article

Repost 0
Published by G. SABATIER - dans ARCHIVES FILMS A VOIR
commenter cet article

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales