Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 16:09
SEMAINE DU 12 AU 18 AVRIL 

 

   Héros, malgré lui 

 

Combien y-a-t-il eu de versions cinématographiques à la gloire du célèbre archer anglais du XIIIe siècle ? Une bonne trentaine d'après les historiens du cinéma. Celle de Ridley Scott fait-elle partie des plus inoubliables ? Réponse lundi 14 avril à partir de 20 heures 50 sur TMC ! 

robin-hood.jpg 

.
En choisissant, en 2009, d'adapter à son tour Robin des Bois au cinéma, Ridley Scott, ne paraissait pas faire oeuvre de grande originalité, ni de risque à tout insensé susceptible d'inquiéter les gros bras de la finance hollywoodienne, pour au moins trois raisons. 
 
La première vient du fait que ce réalisateur s'est fait depuis au moins Gladiator, une solide réputation dans la réalisation de films prétendûment historiques. Ensuite, parce que pour le rôle titre, il a convoqué un acteur très à l'aise dans ce type de cinéma (également tête d'affiche de Gladiator), l'Australien Russel Crowe, dont l'aptitude à faire oublier Errol Flynn dans le mythique Les aventures de Robin des Bois de Michael Curtiz (1938) mais aussi Sean Connery ou encore Kevin Costner (Robin des Bois, prince des voleurs) ne se dément pas. Enfin, car son scénario épouse une trajectoire très en vogue depuis quelques années et qui s'applique à tous les super-héros : les présenter, de préférence névrosés et torturés,  avant qu'ils ne fassent leurs armes ou leurs premiers pas de redresseur de tort.
 
En cela, le film de Ridley Scott aurait bon compte de s'appeler Robin Hood Begins..., moyen de s'éloigner de ses rivaux cinématographiques célébrant rapidement les exploits de l'archer de la perfide Albion ou du film La rose et la flèche (1976) osant nous montrer Robin (Sean Connery) et Marianne (Audrey Hepburn) dans leur crépuscule. Le résultat est-il aux yeux du public convaincant ? Oui, sans doute grâce à la beauté des décors et au grandiose des scènes de bataille, lorgnant de manière très marquée vers Peter Jackson et son Seigneur des Anneaux (diffusé, hasard du calendrier, au même moment sur une chaîne concurrente). 
 
Pour le reste, c'est un Robin des Bois très contemporain et très éloigné de son moyen-âge d'origine qu'il nous est offert de suivre : un pauvre ère désargenté, capable de sortir son pays de la crise qui le traverse et, honneur suprême, de le protéger de perfides envahisseurs (ici les Français). En ces temps, où la crise fait des ravages et où chacun cherche son chat protecteur, le film de Ridley Scott aura, au moins, l'avantage de nous montrer qu'il y a toujours une bonne raison d'espérer des lendemains meilleurs. 
Russel Crowe, l'acteur fétiche de Ridley Scott a quitté les arènes romaines pour les forêts anglaises. Sherwood et son destin l'attendent au coin du bois...

Russel Crowe, l'acteur fétiche de Ridley Scott a quitté les arènes romaines pour les forêts anglaises. Sherwood et son destin l'attendent au coin du bois...

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles SABATIER - dans ARCHIVES FILMS A VOIR
commenter cet article

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales