Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 21:46
SEMAINE DU 9 AU 15 JUIN

Jubilons
  thequeen.jpg Serait-ce la perspective de France-Angleterre en football ou le jubilé du 60ème anniversaire du couronnement d'Elisabeth II qui a inspiré à Arte la bonne idée de diffuser The Queen de Stephen Frears dimanche 10 juin à partir de 20 heures 40 ? 

Avec beaucoup moins de scrupules que de l'autre côté de la Manche ou de l'Atlantique, les réalisateurs anglais et américains ont filmé le pouvoir et ses dirigeants, y compris quand ces derniers étaient en exercice ou venaient de l'être. Ainsi, en est-il de The Queen de Stephen Frears, mettant en haut de l'affiche Tony Blair (Michael Sheen) et surtout Elisabeth II d'Angleterre (Helen Mirren, saisissante). 
Derrière l'obligatoire reconstitution pour faire vrai, The Queen invite le spectateur à découvrir les coulisses du pouvoir. On dirait parfois un film documentaire sur les bureaux de campagne des élections, à la différence près que d'élection il n'y a point, la reine étant solidement attachée sur son trône depuis 1952, comme elle se plaît à le rappeler au jeune et impudent premier ministre travailliste qui vient se présenter à elle, le fameux Tony Blair, en lui précisant qu'il n'est rien de moins que son 10ème premier ministre ! 
Le talent de Frears est cependant de refuser la reconstitution pour la reconstitution et le seul plaisir du bon mot. Pour cela, il a choisi de placer son héroïne dans une des situations plus dramatiques qui soient : la mort subite de la princesse Diana à la fin de l'été 1997. Et voici la reine, sûre de son fait et parfois méprisante, tenant l'humanité comme ses adorables toutous, d'une main ferme et en laisse, confronter à une grave crise politique... qui n'ébranle pas son gouvernement mais bien son propre pouvoir. Une crise qu'elle ne comprend pas, tant la mort de Diana la laisse dans une indifférence absolue, alors que son peuple est plongé dans le plus total désarroi. Un film qui vient rappeler à ceux qui en douteraient encore que les têtes couronnées ont souvent un destin que le commun des mortels ne saurait leur envier. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles SABATIER - dans ARCHIVES FILMS A VOIR
commenter cet article

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales