Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

22 janvier 2007 1 22 /01 /janvier /2007 21:56
L’abbé Pierre est décédé ce matin à l’âge de 94 ans. Les hommages de ces compagnons, d’anonymes, de politiques, se multiplient. Comment appréhender, avec l’histoire, la vie de cet homme d’Eglise ? Les nécrologies sont nombreuses sur Internet. Vous pouvez notamment consulter celle du quotidien Le Monde ou celle du quotidien chrétien La Croix… pour voir leurs différentes approches dans la manière d’évoquer Henri Grouès. On apprendra notamment qu’il fit ses études de noviciat dans les années 30…à Saint-Etienne !

Henri Grouès, devenu Frère Philippe en 1931. A l'âge de 18 ans, renonçant à tout héritage, ce fils de bourgeois entre chez les capucins, séduit par leur vie très pauvre. Il y restera cinq ans (Emmaüs International - Centre des archives du monde du travail de Roubaix). Photo extraite du diaporama du site internet du journal La Croix

L’historien rappelera qu’au-delà de l’homme, son action prolonge tout un pan du catholicisme issu de la Révolution industrielle du XIXe siècle, le catholicisme social. C’est à partir de la fin du XIXe siècle, notamment mais pas exclusivement avec le pontificat de Léon XIII, que l’Eglise catholique se préoccupe des questions sociales. En Première, nous avions étudié les répercussions de cette ouverture aux questions sociales en abordant le texte d’Albert de Mun prononcé à la Bourse du Travail de Saint-Etienne en 1892. Mais si, au XIXe siècle, le sort de l’ouvrier (notamment ses conditions de travail, la nécessité d’un jour de repos, le droit à un salaire juste) était au cœur de la réflexion de certains catholiques et de leur hiérarchie, les prises de position de l’Abbé Pierre concernent depuis les années 1950 des droits liés à notre société contemporaine et qui font débat dans l’opinion, dans la classe politique : le droit à un travail, le droit à un logement. En cela, il faut rappeler que lorsque l’action de l’Abbé Pierre trouve, dans l’hiver 54, un écho médiatique puis politique (il fut élu député sous l’étiquette du MRP, parti représentant les valeurs de la démocratie chrétienne en France), les grandes villes et notamment la banlieue parisienne abritaient de nombreux bidonvilles… une réalité trop souvent occultée par l’histoire de la reconstruction du pays et qui n’a malheureusement pas disparu au début du XXIe siècle. Laissons la liberté à chacun de juger l’homme et son message et concluons avec l’épitaphe que souhaitait voir inscrit l’Abbé Pierre sur sa tombe : « il a essayé d’aimer ».

 
Repost 0
Published by SABATIER - dans DIVERS ET VARIES
commenter cet article
18 janvier 2007 4 18 /01 /janvier /2007 14:12

Aujourd'hui, une cérémonie officielle marquera l'entrée au Panthéon des "Justes de France" qui aidèrent, au péril de leur vie, pendant l'Occupation, les Juifs à échapper à leurs bourreaux nazis ou fascistes. Selon, le mémorial israélien de Yad Vashem, la France compterait 2750 "Justes", c'est le nombre le plus élevé en Europe après la Pologne et les Pays-Bas. Le village du Chambon sur Lignon, dans la Haute Loire, a reçu collectivement le titre de "Juste" ... C'est la seule communauté territoriale à avoir reçu ce titre, avec un village hollandais.

On  peut rappeler que le Panthéon est d'abord un édifice religieux, dédié à la sainte patronne de Paris, Geneviève, mais que dès 1791, l'édifice prend le nom de Panthéon, c'est à dire le lieu de sépultures des plus grands hommes de France. Véritable temple républicain à partir de la IIIe République, il abrite la dépouille de personnalités aussi célèbres que Zola, Jaurès, Hugo, Voltaire, Rousseau, Jean Moulin, Condorcet, André Malraux, Pierre et Marie Curie... Le dernier "panthéonisé" fut Alexandre Dumas en 2002. 

 

Photographie du Chambon sur Lignon (site officiel de la commune)

 

Le choix de ces personnalités dépend en large partie du président de la République. A ce sujet, il est intéressant de noter que M. Chirac avait refusé en 2006 la panthéonisation d'un célèbre Juif qui avait bien involontairement marqué l'histoire politique de la France, un certain Alfred Dreyfus... 

Notons aussi que cet événement semble clore (la suite confirmera ou non mes propos) une histoire présidentielle de 12 ans commencée en 1995 par le fameux discours dit du Vel d'Hiv, où le chef de l'Etat présentait les excuses officielles de la France pour sa responsabilité dans l'acte odieux de la rafle  du 16 juillet 1942. Avec aujourd'hui, cet hommage républicain aux Justes de France, la boucle semble, au point de vue de l'approche mémorielle de la seconde guerre mondiale, bouclée. A  la condamnation du régime de Vichy dans sa collaboration active avec l'Occupant au début du premier mandat de Jacques Chirac (1995) fait aujourd'hui écho l'hommage rendu aux anonymes qui respectèrent les idéaux républicains de liberté et de fraternité (2007)...  Doit-on y voir une volonté de réconcilier les Français avec une partie de leur histoire ?

Repost 0
Published by SABATIER - dans DIVERS ET VARIES
commenter cet article
16 janvier 2007 2 16 /01 /janvier /2007 17:18

Buste de Marianne (préfecture de Saint-Etienne)

 

La IIIe République pour rallier à elle la majorité des Français, parfois hostiles au régime républicain, a mis en place de nombreux rites, de nombreuses manifestations et surtout tenté d'occuper, parfois contre l'Eglise, l'espace public.  Les collègues d'histoire-géographie du lycée Claude Lebois de Saint-Chamond ont fait un excellent travail de présentation de l'importance de ces symboles républicains, utilisant notamment les travaux de l'historien Maurice Aguhlon. N'hésitez pas à aller consulter leur blog sur ce thème là ! Il vous livrera de précieuses informations complétant utilement le cours.

Parmi tous les édifices rappelant la vigueur des symboles républicains, les préfectures jouent un rôle important. Celle de Saint-Etienne a pour particularité d'avoir été édifiée pendant la IIIème République, à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle (1895-1902), une fois que Saint-Etienne fut choisie définitivement comme préfecture de la Loire (seulement en 1855). A travers son architecture originale, qui s'apparente à une sorte de coffre fort (volonté de ne pas faire d'entrée majestueuse pour éviter les incursions d'éventuels manifestants... ce qui explique qu'aujourd'hui le tramway soit bloqué dès qu'une manifestation se déroule à ses portes), on peut retrouver beaucoup de signes (ostentatoires) de la République.

Ces quelques clichés sont extraits d'une page de Forez Info rendant hommage à cet édifice méconnu. Je vous invite à les consulter, vous y apprendrez moult anecdotes instructives sur la préfecture stéphanoise.

Du blason du Forez (à gauche) au sigle républicain "RF", les façades du bâtiment retracent les étapes de la reconnaissance politique de la ville stéphanoise (façades Sud et Est) (photo extraite du site Forez Info - DR)

La salle du Conseil général avec en arrière plan le buste de Marianne (photo extraite du site Forez info DR)

 

Repost 0
8 janvier 2007 1 08 /01 /janvier /2007 14:11

AUJOURD'HUI, LES ELEVES DE TERMINALE S1 ONT EU L'OCCASION D'ATTAQUER L'ANNEE 2007 DE LA PLUS BELLE DES FACONS ! ILS ONT REFLECHI PENDANT 2 HEURES AU SUJET SUIVANT TOUT DROIT SORTI DE L'IMAGINATION DEBRIDEE DE LEUR PROF  :

LE MONDE D'AUJOURD'HUI, ENTRE MONDIALISATION ET DIVERSITE

Quelques pistes de correction du prof :

- On peut constater que le sujet paraît opposer 2 termes : "mondialisation" et "diversité". Si la notion de mondialisation peut assez facilement être définie, en reprenant notamment les propos de L. Carroué, ("l'extension progressive du capitalisme dans l'espace géographique mondial "), celle de diversité est beaucoup plus vague. La diversité peut être d'origine culturelle (on pourra alors évoquer les différentes civilisations à l'échelle planétaire), socio-économique (on abordera alors plutôt les inégalités de développement), politique (les Etats du monde sont administrés différemment, n'ont pas tous la même place dans les rapports de force internationaux...).

- On peut indiquer que le phénomène de mondialisation tend à nous faire croire à une apparente uniformisation du monde. Mais est-ce vraiment la façon dont s'organise notre monde actuellement qui paraît beaucoup plus fragmenté depuis, en particulier, l'effondrement des modèles idéologiques (voir cours d'histoire sur la multiplication des conflits depuis les années 90) ?

- Pour le plan, 2 parties étaient possibles reprenant les termes du sujet, l'une sur la mondialisation, l'autre sur les éléments de diversité. A défaut d'être originale, cette approche devait vous prémunir d'éventuels hors-sujets...

Une proposition de plan :

I La mondialisation, facteur d'organisation du monde d'aujourd'hui

1. Des échanges nombreux, des contacts plus importants entre les espaces du monde.

2. Des pôles et des acteurs participant à la mondialisation : la Triade, l'U.E et l'effacement des frontières,  les grandes firmes transnationales dont les logiques territoriales s'expliquent par la mondialisation (ex : Sony en Europe...)

3. La mondialisation, source de diversité : la mondialisation hiérarchise les Etats, accentue les inégalités entre les pays du monde.

Transition :... vers un monde plus complexe et plus divers

II Des éléments de diversité encore nombreux

1. Des résistances à l'uniformisation du monde sur le modèle libéral : l'altermondialisme, résistances à l'uniformisation culturelle, notamment sous le modèle américain

2. Différentes civilisations : diversité culturelle, notamment religieuse, qui reste importante

3. Un monde encore fragmenté et victime de multiples conflits : renforcement des frontières dans certaines parties du monde, multiples raisons aux conflits actuels : questions de territoires, de puissance (hégémonisme américain avec la "guerre préventive"), d'idéologies (islamisme...).

Conclusion : 2 logiques pour expliquer notre monde qui se confrontent mais qui peuvent aussi se rejoindre : mondialisation de l'économie, mais aussi des dangers, des tensions, des problèmes environnementaux...


Quelques problématiques relevées dans les copies :

- Le monde d'aujourd'hui renvoie-t-il à une logique d'unicité, grâce à la mondialisation, ou se rapproche-t-il plus d'une logique de diversité ? (Noémie B.)

- Peut-on dire du monde actuel qu'il est plutôt unifié par la mondialisation ou bien qu'il est très diversifié ? (Fanny P.)

- La mondialisation a-t-elle permis de réduire les inégalités et les conflits, tout en préservant la diversité ? (Pauline)

- Un monde pacifié et unifié est-il possible en associant la diversité et la mondialisation ? (Laura)

- Y-a-t-il un espace mondialisé et quelles autres logiques d'organisation du monde s'opposent à cette mondialisation ? (Marie)

Repost 0
8 janvier 2007 1 08 /01 /janvier /2007 09:57

UNE PROPOSITION DE CHEMINEMENT POUR REALISER L'EPREUVE DIFFICILE D'ETUDE D'UN ENSEMBLE DOCUMENTAIRE EN HISTOIRE OU GEOGRAPHIE

7 étapes alternant travail au brouillon et sur sa copie

1. Je lis et délimite le sujet : quelle est la problématique ? Que me demande-t-on de traiter ?

2. Je prends connaissance de l'ensemble documentaire

3. Je réponds aux questions posées (partie I)

4. Je cherche dans les documents des informations complémentaires qui me permettent de répondre au sujet

5. Je cherche dans mon cours, mes connaissances d'autres éléments non précisés dans les documents qui permettent de répondre au sujet

6. Je regroupe par thèmes et sous-thèmes l'ensemble des informations lors des étapes 3 à 5 (je fais un plan détaillé ou un tableau synthétique)

7. Je rédige ma synthèse en apportant une réponse argumentée au sujet (une courte introduction, des paragraphes, une courte conclusion) (partie II)

POUR TOUTES LES ETAPES, AVOIR SYSTEMATIQUEMENT A L'ESPRIT LA PROBLEMATIQUE

Repost 0
Published by SABATIER - dans METHODE
commenter cet article
7 janvier 2007 7 07 /01 /janvier /2007 21:27

VOUS TROUVEREZ CI-DESSOUS LA CORRECTION DE L'EXERCICE B  - analyse de l'ensemble documentaire - POUR LE DEVOIR DU 21/12 SUR LA REGION PAS-DE-CALAIS ET SES RESEAUX DE TRANSPORT !

EXERCICE B : QUESTIONS SUR LES DOCUMENTS DE L’ENSEMBLE DOCUMENTAIRE
Deux défauts majeurs sont constatés :
-          le sens des questions vous échappe du fait d’une absence de maîtrise du vocabulaire : situation, réseau urbain, métropolisation…
-          certains documents ont été mal utilisés, notamment le document 2 pour la question 5 et surtout le document 5 pour la question 4.
 
1.        Document 1 : Indiquez la situation de la région Nord – Pas de Calais à l’échelle nationale puis européenne.
A l’échelle nationale, la région Nord-Pas-de-Calais se trouve le plus au Nord de la France, elle est en périphérie par rapport au centre, Paris. A l’échelle européenne, la région se trouve relativement au centre, à la frontière avec la Belgique. Elle est proche de la mégalopole européenne. (Emeline)
2.        Document 1 : Observez le réseau urbain de la région Nord - Pas de Calais et déterminez ses principales caractéristiques
Nous voyons que le réseau urbain respecte le principe de maillage. Lille est située à l’intersection des lignes de TGV et les villes secondaires sont assez espacées les unes des autres, leurs aires d’influence ne s’entrecroisent presque pas. Le principe de situation est aussi respecté : Calais et Dunkerque se situent sur le littoral, Arras est desservie par une ligne de TGV, etc… (Geoffrey)
3.        Documents 1, 3, 4 et 5 : Quels éléments ont facilité l’intégration européenne de la Région Nord - Pas de Calais et de sa métropole, Lille ?
L’intégration européenne de cette région a été facilitée par :
-          sa situation géographique, qui lui permet de faciliter les échanges avec l’Europe et les développer. Lille est de plus « au centre du triangle Paris-Londres-Bruxelles ».
-          de grands aménagements qui lui ont permis cette intégration dans l’Europe, notamment au niveau des réseaux de communication (autoroutes qui relient les grandes villes du Nord avec celles des pays frontaliers, grandes lignes TGV qui permettent de gagner du temps et de favoriser les exportations. (+ tunnel sous la Manche pour les liens avec l’Angleterre)
-          La construction d’un quartier au cœur de Lille, Euralille, pour faciliter l’arrivée des flux de marchandises et de personnes. (Aurore B.)
-          Une population nombreuse, un réseau de villes dense (documents 1 et 5)
4.        Documents 1, 4 et 5 : Montrez que le phénomène de métropolisation est lié aux flux et réseaux de transport dans cette région.
Le phénomène de métropolisation est lié aux flux et réseaux de transport dans cette région car elle comporte énormément d’axes de communication qui permettent de desservir les villes et notamment la métropole, Lille (métro, tramway, trains express). Ces infrastructures ont donné naissance à un nouveau quartier, Euralille, avec un centre commercial gigantesque, de nouveaux édifices comme l’Eurocité (comportant des bureaux, des écoles, des résidences).           (Emeline)
Ce quartier d’affaires et d’habitation a été construit à proximité de la nouvelle gare TGV. Les transports ont donc permis de renforcer le pouvoir de commandement de la métropole lilloise.
5.        Documents 2 et 3 : Le développement des réseaux et infrastructures de transport dans la région Nord - Pas de Calais a-t-il entraîné le développement de toute cette région ?
Le développement des réseaux et infrastructures de transport dans cette région n’entraîne pas le développement de toute cette région : en effet, son littoral ne profite pas économiquement du tunnel le reliant à Londres. Les retombées économiques sont faibles. De plus, cette région a un taux de chômage supérieur à la moyenne française en 2005. Elle a également perdu des habitants entre 1990 et 1999. Néanmoins la population de la capitale régionale, Lille, augmente de 0,78% par an. Il y a donc des inégalités de développement dans cette région.                                             (Elodie G.)
Repost 0
7 janvier 2007 7 07 /01 /janvier /2007 10:00

POUR PRENDRE UN PEU DE HAUTEUR, RENDEZ-VOUS SUR LE SITE DE L'IGN, GEOPORTAIL...

Prenons une commune dans l'agglomération stéphanoise, Andrézieux-Bouthéon (environ 9500 habitants)

 

Avec les cartes topographiques, vous pourrez appréhender la situation géographique, mais aussi avec d'autres cartes les différents ensembles du relief, les voies de communication... Rien ne vous interdira de vous rapprocher ensuite d'un quartier pour y découvrir des aménagements sportifs... et scolaires !

  

 

 

(Site Géoportail - D.R)

Repost 0
Published by SABATIER - dans DIVERS ET VARIES
commenter cet article
7 janvier 2007 7 07 /01 /janvier /2007 01:57

HISTOIRE - CHAPITRE 2 : LA FRANCE DU MILIEU DU XIXe SIECLE A 1914

 

Introduction :  Le cadre territorial et démographique

I De la IIe République à 1879 : la recherche d'un régime politique

Introduction

1. Différents régimes politiques et leurs caractéristiques

Problématique : Quels régimes politiques se sont succédé en France de 1848 à 1914 ? Quelles étaient leurs spécificités, notamment par rapport à  l'usage du droit de vote ?

2. La République enfin installée après trente ans d'incertitudes

ATTENTION ! POUR CETTE QUESTION, NOUS NE RESPECTERONS PAS L'ORDRE CHRONOLOGIQUE...

 
Le Triomphe de la République de Jules Dalou. Le modèle en plâtre est installé en 1889 pour les cérémonies du Centenaire de la Révolution française, le groupe en bronze sera définitivement mis en place dix années plus tard. La République domine un globe céleste placé sur un char tiré par deux lions guidés par le Génie de la Liberté. Elle est encadrée par deux figures du Travail et de la Justice. L'enfant, au pied du forgeron, soulève avec peine un gros livre. Il rappelle ainsi le rôle de l'instruction et du travail intellectuel. La Paix, placée à l'arrière du convoi, distribue les fruits de l'abondance. Le char tiré par les lions symbolise le suffrage universel. L’œuvre montre l’installation du régime républicain en France avec la Troisième République, proclamée en 1870 et organisée par les lois de 1875. 
(site de l'académie de Nantes - Droits réservés pour la carte postale)

 a. Tableau de la France vers 1880

Problématique : Comment le régime républicain manifeste-t-il au début des années 1880 son triomphe ?

b. La défaite contre la Prusse et la Commune de Paris (1870-1871) : deux événements majeurs dans l'histoire politique de la France

Problématique : Pourquoi les années 1870-1871 sont-elles un symbole de la difficulté de la France à trouver un régime politique stable ?

 La commune de Paris (1871) est un épisode important de la vie politique de la France… Véritable guerre civile au cœur de la capitale (destructions massives d’édifices comme le château des Tuileries dont il ne reste plus aujourd’hui que le magnifique jardin, pertes humaines…), elle synthétise toutes les passions politiques héritées de la Révolution avec les partisans du retour à l’ordre, défendant une République conservatrice et les partisans des nouvelles idéologies nées de l’industrialisation, comme le socialisme-révolutionnaire. Pour découvrir ce pan de l’histoire de France souvent méconnu et pourtant capital, voici le site de la Commune de Paris, qui tente de faire revivre cette histoire mais avec un point de vue politiquement orienté…
(Photographie extraite du site de la Commune de Paris)
A la fin de cette partie du chapitre, vérifiez :
- que vous connaissez les grandes évolutions du territoire français et que vous savez expliquer l'originalité du modèle démographique français au début du XXe siècle (malthusianisme)
- que vous connaissez les trois régimes politiques français de 1848 à 1914 et que vous pouvez les décrire.
- que l'histoire du suffrage universel en fonction des 3 régimes est connue, ainsi que les arguments de ses partisans (Hugo, Gambetta)... (suffrage universel, plébiscite)
- que vous savez identifier les valeurs qui ont conduit la IIIe République à s'enraciner en France à partir de la décennie 1880
- que vous connaissez le contexte très agité des années 1870-1871 avec la guerre franco-prussienne et la Commune de Paris. 
                                                                            
Si vous savez tout cela, c'est pas mal du tout !  
Repost 0
7 janvier 2007 7 07 /01 /janvier /2007 01:26


HISTOIRE - CHAPITRE 3 : LA COLONISATION EUROPENNE ET LE SYSTEME COLONIAL

I La domination européenne sur le monde

Problématique : quels facteurs ont conduit au XIXe siècle certains pays européens à se lancer à nouveau dans l'aventure coloniale ?

1. les origines de la colonisation

2. un partage inégal du monde

II La mise en place du système colonial

Problématique : comment s'exerce la domination européenne sur les territoires colonisés ? Cette domination a-t-elle eu des aspects positifs ? (le cas du Congo belge)

1. un constat partout identique : des territoires dominés

2. Etude de cas : le système colonial au Congo belge

3. Les effets de la colonisation sur les hommes et les territoires

 

HISTOIRE CHAPITRE 4 : LE TIERS-MONDE, INDEPENDANCES, CONTESTATION DE L'ORDRE MONDIAL ET DIVERSIFICATION

I ....

Problématique : Elle sera inventée par les élèves !!!

II Les voies d'accès à l'indépendance

Problématique : Par quels moyens les peuples dominés ont-ils accédé à l'indépendance ?

1. Les indépendances octroyées (accordées sans lutte)

2. Les indépendances concédées (accordées suite à des oppositions, accompagnées parfois de guérillas)

3. Les indépendances arrachées (accordées après une guerre de décolonisation)

III Vers l'émergence d'un Tiers Monde ? (années 50 -70)

Problématique : A quelles difficultés se heurtent les jeunes Etats issus de l'indépendance ? Comment tentent-ils de peser dans les relations internationales ?

1. Les difficiles lendemains de l'indépendance

2. Les ambitions du Tiers-Monde

3. L'impossible unité

 

Repost 0
6 janvier 2007 6 06 /01 /janvier /2007 23:48
L'enseignement de la colonisation fait partie du programme de Terminale S. Il a été l'objet de débats vigoureux au début de l'année 2006 lorsqu'un projet de loi a réclamé que  les programmes scolaires reconnaissent en particulier le rôle positif de la présence française outre-mer, notamment en Afrique du Nord, et accordent à l'histoire et aux sacrifices des combattants de l'armée française issus de ces territoires la place éminente à laquelle ils ont droit.
Cela a soulevé l'opposition de nombreux historiens, d'enseignants qui refusaient que l'enseignement de l'histoire soit infléchi par des considérations politiques.
Pour d'autres pays européens, la question du passé colonial est aussi vivace qu'en France. Un site internet sur l'histoire de la colonisation du Congo belge est à ce titre particulièrement instructif :
Le site cobelco (image d'accueil de ce site)
Je vous invite à découvrir ce site qui fera d'ailleurs l'objet d'un travail en classe, en ayant à l'esprit la question : est-ce que la colonisation européenne a pu avoir des répercussions positives sur les territoires conquis ? Bonne navigation !
Repost 0

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales