Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 19:59

SEMAINE DU 11 AU 17 MAI

 

Le feu et la glace

   
Après avoir réalisé avec brio et succès trois grands films noirs, en l'espace d'une quinzaine d'années, Little Odessa, The Yards, La nuit nous appartient, le réalisateur James Gray décida de passer au mélodrame avec Two Lovers (2008), que diffuse Arte, lundi 13 mai à partir de 20 heures 45. 

Tourné à New York, Two Lovers, contrairement à ce que son titre laisse présager, se développe à partir de l'incontournable trio amoureux : deux femmes pour un homme (Joaquin Phoenix, acteur fétiche de Gray) ou plutôt un homme face à deux femmes. L'une lui est promise par ses parents, la belle et brune Sandra (Vinessa Shaw), l'autre lui est promise par le hasard, puisqu'elle devient sa nouvelle et blonde voisine , Michelle (Gnyweth Paltrow). Entre les deux, Léonard éprouve toute la palette des tourments amoureux : la passion brûlante avec l'une, la tendresse réconfortante avec l'autre, mais aussi l'amour partage et l'amour sans retour. 

Si le réalisateur paraît trancher avec le film noir, ce n'est en fait qu'en apparence car Two Lovers emprunte, pour mieux le détourner au profit du drame sentimental, l'ambiance et la noirceur de ses précédentes réalisations, où la vie ne tenait qu'à un fil : photographie crépusculaire, choix de la musique, visage ambivalent des deux femmes, archétypes de la beauté. Un film qui fait redécouvrir, sans recours facile à la miévrerie et à l'émotion, les grandeurs et les profondeurs du romantisme. 

 

    Les vertiges de l'amour selon James Gray sont sur Arte cette semaine ! Un grand film sur l'amour qui attire et qui déchire, avec de magnifiques interprètes et un grand réalisateur derrière la caméra. Ne ratez pas Two Lovers      

Two Lovers

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles SABATIER - dans ARCHIVES FILMS A VOIR
commenter cet article

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales