Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 18:24

Pour cette nouvelle épreuve du baccalauréat scientifique, où l'histoire géographie était passée en épreuve anticipée, les candidats étaient invités à se pencher sur un texte d'Heinrich Himmler. 

 

670776-heinrich_himmler_large.jpg

Le texte proposé est un extrait d’un discours prononcé par Himmler, grand dignitaire du parti nazi allemand, chef des SS, dans une ville polonaise à Poznan, en octobre 1943. A cette date, l’Allemagne nazie domine et occupe une grande partie de l’Europe, dont une partie de la Pologne, depuis septembre 1939, même si elle commencer à essuyer, notamment sur le front de l’Est, des revers importants depuis la bataille de Stalingrad. En outre, depuis le début de l’année 1942 et la conférence de Wannsee, en janvier, les Nazis ont décrété la mise en place de la solution finale, c’est-à-dire l’extermination des populations juives d’Europe.

Dans ce discours, Himmler reprend de manière très claire la conception raciale et biologique de l’humanité selon le nazisme. Il distingue, en effet, des populations « au sang de bonne qualité » qui sont promises à dominer les autres peuples ou races. Elles doivent, selon  lui, par tous les moyens assurer leur pérennité (« si besoin, nous leur enlèverons leurs enfants et les élèveront chez nous »). Il les oppose aux peuples inférieurs, notamment les populations slaves (Russes et Tchèques, ligne 3) dont le sort lui est indifférent et dont l’Allemagne peut tirer profit. En effet, il s’agit de réduire ces populations à une situation d’esclavage au service de l’Allemagne (fin du premier paragraphe). Pour cela, une véritable politique d’asservissement est utilisée avec les travaux forcés (« en creusant un fossé anti-chars »), les camps de concentration où notamment les détenus de toute nationalité opposés à l’Allemagne, meurent de faim et d’épuisement pour permettre au régime nazi de soutenir et de poursuivre l’effort de guerre. C’est la mort lente provoquée où le sort des prisonniers ne respecte aucun droit de la guerre (Dachau, Mauthausen, Buchenwald…). 

 Enfin, Himmler fait directement référence à l’extermination du peuple juif dans la 2ème partie du texte. Il en donne l’explication à la fin de l’extrait en faisant de l’extermination des Juifs une nécessité pour les Nazis car ces derniers voulaient les « tuer ». Les Juifs sont, en effet,  dès la prise de pouvoir par les Nazis en 1933, considérés comme un groupe ethnique et social à part, ce qui justifie dans un premier temps leur exclusion en Allemagne et dans les territoires conquis par cette dernière. L’année 1943 voit la poursuite de leur extermination planifiée et concertée à l’échelle du continent européen, phénomène qualifié en 1945 de génocide. Himmler mentionne alors explicitement que cette extermination fait partie du programme nazi « c’est une partie de nos plans », ce qui effectivement le cas avec l’édification, notamment en Pologne, de centres de mise à mort (ou camps d’extermination), qui marquent une étape supplémentaire dans leur anéantissement par l’organisation d’une véritable mort de masse et industrielle : Auschwitz (où sont gazés par exemple les Juifs du ghetto de Cracovie), Treblinka (où sont gazés ceux du ghetto de Varsovie). Cette extermination est réalisée en 1942-1943 et au début de l’année 1944 avant la percée des troupes soviétiques sur le front de l’Est. Le côté systématique de cette extermination à laquelle fait référence Himmler (« un monceau de cent cadavres ou de cinq cents, ou de mille ») engendre ainsi plus de 5 millions de Juifs européens morts lors de ce génocide. Cette extermination doit être, selon Himmler, réalisée dans la plus grande discrétion possible (ce qui contraste avec les premières formes d’extermination par fusillade menées par les Einsatzgruppen sur le front de l’Est dès 1941). Le but est, à travers cette extermination, de faire triompher l’idéologie nazie.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales