Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

22 février 2007 4 22 /02 /février /2007 13:39

LA COEXISTENCE PACIFIQUE : UNE PAIX ARMEE ?

L'autre moitié de la classe a donc fait le choix de l'étude de l'ensemble documentaire centré sur une période de la guerre froide. Il s'agissait, sans aucun doute, de l'exercice le plus ardu car certains documents n'étaient pas simples d'utilisation, notamment le premier texte de Brejnev où les contre-sens ont été nombreux. L'autre difficulté résidait dans le libellé même du sujet qui n'offrait aucun repère chronologique. Or, la coexistence pacifique n'est qu'un passage de la guerre froide. C'est une politique initiée par Khrouchtchev à partir de 1956 et qui se poursuit, sous des formes différentes (notamment avec la Détente) et malgré des crises, jusqu'au milieu des années 70 ( trois documents du dossier datés de 1972  abordaient la Détente). Il était impératif de bien dater cette période pour ensuite pouvoir répondre à la problématique.

Attention à la première partie de l'épreuve qui repose sur l'analyse de documents et qui très rapidement tourne à la paraphrase. Citer les documents est possible et même attendu mais il faut ensuite passer à l'étape de la sélection d'idées, étape la plus difficile où les connaissances sont là impératives. Combien de copies se contentent de répéter des passages mal digérés des textes, sans même utiliser des guillemets !

PREMIERE PARTIE : REPONSES AUX QUESTIONS

1. Brejnev, premier secrétaire du Parti communiste de l'Union Soviétique, dans son rapport de 1966 emploie à 2 reprises l'expression "coexistence pacifique" et s'inscrit donc dans la continuité de la politique de Khrouchtchev, son prédecessuer. Pour lui, cette politique signifie qu'il est à la fois possible de continuer à promouvoir la lutte des classes sur le terrain international (fondement du marxisme), en ne renonçant notamment pas à l'aide apportée à la décolonisation, et de maintenir des relations diplomatiques pacifiques avec le bloc occidental. En ce sens, il préconise le règlement des litiges entre les deux protagonistes de la guerre froide par le dialogue, la négociation et non pas par la guerre. Cela exclut d'après lui le risque de luttes à l'échelle internationale mais ne remet pas en cause toutefois l'idéologie soviétique.

2. La course aux armements se mesure surtout à partir du document 3 (tableau statistique). On voit bien que les deux Grands cherchent à s'équiper d'engins de destruction, tant en quantité, qu'en "qualité" (portée des fusées qui augmente). Les deux pays sont dotés presque simultanément de l'arme nucléaire, dont le pouvoir de destruction et de dissuasion est énorme (1952/1953). L'URSS rattrape son retard dans cette course à la fin des années 1950, devançant même les Etats-Unis dans certains domaines (exemple : les sous-marins). Nixon reconnaît d'ailleurs dans le document 4 en 1972 que "les forces nucléaires américaines et soviétiques sont comparables". Cette situation conduit donc à l'apparition à la fin des années 50 d'un équilibre de la Terreur. Les deux Grands se trouvent en effet à égalité (Nixon parle d'équilibre stratégique), présentent des forces comparables. En 1972, les accords Salt I (document 5) entérinent cet équilibre en essayant de freiner la course à l'armement par un statu-quo mais les articles présentés montrent qu'il n'y a pas, pour autant, volonté de désarmement.

3. Les manifestations politiques et militaires de cet équilibre de la puissance nucléaire entre les Deux Grands est l'obligation dans laquelle ils se trouvent de dialoguer. Le document 2, une caricature, montre bien cette "obligation" en mettant sur le même plan les deux adversaires, contraints toutefois de s'asseoir à la même table. Les accords Salt I (document 5) avec l'article 4 la nécessité du dialogue pour éviter un affrontement direct (contexte de l'après crise de Cuba).

4. Nixon développe plusieurs arguments pour justifier du côté américain la politique de coexistence pacifique :

- l'unité des blocs se fissure tant à l'Est qu'à l'Ouest : redistribution de la puissance économique avec l'émergence de la CEE ou du Japon / mutation dans le monde communiste avec la Chine, explorant sa propre voie pour l'édification du communisme

- l'apparition de nouveaux acteurs sur la scène internationale, notamment avec les ex-pays colonisés qui veulent jouer un rôle international (création du Tiers-Monde). Les Etats-Unis refusent, en théorie, toute ingérence dans leurs affaires.

- un éventuel changement de conception dans la politique étrangère américaine. Nixon paraît préparer son opinion publique à ce que les Etats-Unis n'assument plus la responsabilité de l'ordre mondial. Il ne veut plus d'un "leadership" américain dans les relations internationales.

5. La réponse doit être nuancée. D'un côté, on aperçoit bien cette volonté de dialogue avec notamment les accords Salt I de 1972, la volonté par les dirigeants des deux pays de passer par la négociation (docs 1 et 4), la reconnaissance que les Deux Grands ne dominent plus autant le jeu des relations internationales, comme c'était le cas jusqu'au milieu des années 50. Cependant, il y a peu d'écoute réelle, comme le dénonce le caricaturiste (doc 2) et l'arsenal militaire reste impressionnant (doc 3). Enfin, la coexistence pacifique ne remet nullement en cause l'existence de deux modèles idéologiques en opposition, comme le rappelle Brejnev dans le texte 1.

 

DEUXIEME PARTIE : REPONSE ORGANISEE

Introduction : très courte. Rappeler les circonstances de la mise en place de la guerre froide puis aborder la période de coexistence pacifique d'une vingtaine d'années (1956-1975) en soulignant qu'elle est traversée de crises. Poser ensuite la problématique telle qu'elle est fournie par le sujet.

Premier paragraphe : une volonté de négociation, de dialogue

Rappeler le changement de dirigeant en URSS, définir l'équilibre de la Terreur, indiquer la crise de Cuba qui rend plus ardente la question du dialogue, prise en compte de la modification du contexte international...

Deuxième paragraphe : une paix apparente mais un combat idéologique permanent

Insister sur l'opposition entre les deux modèles, sur l'obsession de la course aux armements, sur le climat de peur et la recherche de la diabolisation de l'autre

 

Conclusion : la coexistence pacifique est effectivement une paix armée. Ce n'est qu'un moment dans la guerre froide où le dialogue a été un peu plus important mais où les antagonismes sont restés profonds et ont même été ravivés à partir de la fin des années 70. Ce ne fut qu'une période de relative accalmie entrecoupée de crises dans les tensions internationales.

 

Là encore, j'attends vos réactions pour voir ce qui vous pose problème ou ce qui vous paraît bien fonctionner dans ce type d'exercice.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Menshawy 03/11/2010 21:54



Je pense qu'il s'agit des mêmes documents...



Menshawy 03/11/2010 15:24



Le titre de l'ensemble documentaire est "la coexistance pacifique: une paix armée?". J'ai pensé à: Peut-on traduire la coexistance pacifique par une paix armée?



G. SABATIER 03/11/2010 16:25



Difficile de répondre car je ne connais pas les documents et les questions posées de la première partie. Je pense que vous voulez écrire "coexistence" ? Il
faudra penser à dater la période de la coexistence pacifique. On peut avoir ce type de questions : "peut on considérer la coexistence comme une paix armée ?"






Menshawy 03/11/2010 05:04



Bonjour, je me suis intéresser a ce site car en effet il répond a mes recherches. J'ai un devoir sur ce sujet à rendre, et cette page m'a beaucoup aidé. Mais mon sujet ne pose pas de
problème, il n'y a pas de question pozée. Il est uniquement demandé de rédiger une réponse organisée sur le sujet, et je ne trouve pas de problèmatique pertinante. Pourriez-vous m'aider SVP?!



G.SABATIER 03/11/2010 08:02



Dans ce cas, il faut transformer le sujet donné en tête de l'ensemble documentaire sous forme d'une ou 2 questions auxquelles le développement apportera des
réponses. 



G. SABATIER 04/12/2009 20:10


Cela me paraît difficile de donner plus de détails pour cette correction de devoir car la réponse varie en fonction des documents donnés qui ne sont pas
identiques. 


mélanie 22/11/2009 15:56


pourriez vous svp donner plus de détails pour vos parties de votre synthéses parce que je ne sais pas bien comment fonder la mienne par rapport à la votre ce serez gentil!


HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales