Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog Histoiregeoenforce
  •   Le blog Histoiregeoenforce
  • : Blog qui peut être utile pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie au lycée et ailleurs...
  • Contact

PREAMBULE

UN BLOG PARMI D'AUTRES POUR FACILITER LES RELATIONS, LES ECHANGES AVEC LES HEUREUX JEUNES GENS QUI ONT LE PLAISIR DE SUPPORTER G. SABATIER QUELQUES HEURES PAR SEMAINE ! QUE LA FORCE SOIT AVEC CEUX QUI CONTRIBUERONT A CE BLOG ET A CELUI QUI TENTERA DE LE FAIRE VIVRE !  POUR QUE TOUS SUIVENT LA ROUTE DE L'HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Un bout de chemin ensemble...  (photo personnelle - 2005)

PASSANTS DU BLOG

18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 15:14

SEMAINE DU 10 AU 16 DECEMBRE
Recomposition 
 beaupere.jpgUn film de Bertrand Blier est toujours un film à part, d'autant plus quand il est interprété par Patrick Deweare, dans une de ses dernières apparitions au cinéma : Beau-Père (1981).

Diffusé dans la nuit du 13 au 14 décembre, à 1 heure 20, sur France 2, Beau-Père de Bertrand Blier, est, comme beaucoup d'oeuvres de son auteur, un film dérangeant. C'est, en effet, l'histoire d'une fille de 14 ans qui tombe amoureuse de son beau-père suite au décès de sa mère.
Pianiste dans un bar, Rémi (Patrick Dewaere) est un être complètement perdu. Il faut entendre son monologue initial, qui ouvre magistralement le film : "Je m'étais fixé jusqu'à 30 ans pour réussir dans la vie, le problème c'est que j'avais 29 ans et demi... Vers minuit, les tables commençaient à se dégarnir. En général, je me retrouvais en tête avec un couple d'amoureux, des retardataires de l'affection, que j'avais pour mission de mener à bon port, avec mon clavier magique...".
Souvent accusé de tomber dans la misogynie ou le scabreux, Bertrand Blier est sans conteste un réalisateur majeur et incomparable du cinéma français. Prêt à remettre à plat toutes les conventions cinématographiques, tant dans les sujets abordés que dans les codes (comme par exemple le regard caméra aux spectateurs qu'il utilise très souvent, dans ce film ou à la fin de Trop belle pour toi), Bertrand Blier, à l'instar de Maurice Pialat,  a toujours su tirer le meilleur parti de ses acteurs les entraînant dans des situations inédites et souvent humainement poignantes. Nous pensons notamment, dans cette catégorie, à ceux qui, à l'époque, étaient les plus inclassables, comme les deux pointures du cinéma français des années 70 qui éclatèrent, en partie, grâce à lui : Gérard Depardieu et Patrick Dewaere. Mais, il en fit aussi de même pour les actrices féminines, qui, sous sa direction, tournèrent des films singuliers dans leur carrière : Miou-Miou évidemment dans Les Valseuses, Carole Laure dans N'oubliez pas vos mouchoirs, Nathalie Baye dans Notre histoire (peut être son meilleur film), Josiane Balasko dans Trop belle pour toi ou encore Anouck Grinberg dans Un, deux, trois soleils ou Merci la Vie. Pour Beau-Père, hormis Nicole Garcia, promise à un second rôle (la mère décédée), il mit sur la plus haute marche du générique, une certaine Ariel Besse, sidérante dans le rôle de la jeune adolescente amoureuse de son beau-père. Cette dernière ne fit, étrangement, pourtant pas carrière au cinéma. Elle ne participa qu'à un autre film dans la foulée de Beau-Père et, bien des années plus tard à un épisode d'une série télévisée,La Crim'. Le site collaboratif Wikipedia, dont il faut prendre les informations avec beaucoup de précaution, nous signale que désormais, l'interprète de la jeune Marion serait postière dans le Sud de la France. C'est peu dire, après avoir vu Beau-Père de Blier, que l'on peut regretter que sa carrière au cinéma soit restée lettre morte. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles SABATIER - dans ARCHIVES FILMS A VOIR
commenter cet article

commentaires

HISTOIREGEOCRPE Archives

Les-archives-nationales